Ukraine

Ukraine: l'explosion d'un dépôt de munitions bouleverse la ville de Kalynivka

Des membres de la Garde nationale ukrainienne patrouillent à Kalynivka, le 27 septembre 2017.
Des membres de la Garde nationale ukrainienne patrouillent à Kalynivka, le 27 septembre 2017. REUTERS/Gleb Garanich

Le centre de l'Ukraine était en état d'alerte après l'explosion mardi 26 septembre d'un dépôt de munitions géant de l'armée ukrainienne près de la ville de Kalynivka, dans le centre du pays, à 175 km au sud-ouest de Kiev. Ce n'est pas le premier dépôt que l'Ukraine voit partir en cendres : les pertes pour le budget de la Défense ukrainienne sont colossales.

Publicité

Avec notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert

Vingt-huit mille personnes évacuées, des dizaines de trains redirigés sur d'autres itinéraires. Au lendemain de l'explosion d'un dépôt de munitions géant de l'armée, la situation est sous contrôle à Kalynivka. Mais dans les rues de la ville, les rares passants pressent le pas en croisant des patrouilles de soldats. La grand-rue est parcourue par des convois militaires, de police, et des ambulances. Au loin retentissent encore les échos des explosions.

La zone de guerre est à plus de 800 kilomètres de là, à l'est, mais l'incendie du dépôt de munitions de la caserne locale a bouleversé cette petite ville tranquille. L'incident n'a fait aucune victime, et les autorités ont réagi rapidement.

Les cendres ne sont pas encore froides que le colonel Andriy Lysenko, porte-parole du ministère de la Défense à Kiev, pense déjà à trouver le coupable. « Le procureur militaire de la région centre a ouvert une enquête au titre de l'article 113 du Code pénal, à savoir le sabotage », indique-t-il. Les autorités semblent convaincues que l'origine de l'incendie est criminelle. L'armée a perdu trois dépôts géants en deux ans, et reporte la faute sur des saboteurs, voire des bombardements par des drones russes.

Beaucoup dénoncent malgré tout la vétusté des installations, et l'archaïsme de la hiérarchie militaire. A Kiev, on murmure déjà que le ministre de la Défense pourrait être remercié à cause de cette affaire. Quoi qu'il en soit, les pertes causées par ces incendies sont colossales pour le budget de la Défense, un budget sous tension permanente pour soutenir l'effort de guerre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail