Allemagne / Histoire

Shoah: Israël remet pour la première fois la médaille de «Juste» à un Arabe

Le petit-neveu du Dr Mohamed Helmy, Nasser Kotby (g) reçoit la distinction «Juste parmi les nations» remise à titre posthume à son oncle par l'ambassadeur israélien en Allemagne, Jeremy Issacharoff  (d), lors d'une cérémonie à Berlin, le 26 octobre 2017.
Le petit-neveu du Dr Mohamed Helmy, Nasser Kotby (g) reçoit la distinction «Juste parmi les nations» remise à titre posthume à son oncle par l'ambassadeur israélien en Allemagne, Jeremy Issacharoff (d), lors d'une cérémonie à Berlin, le 26 octobre 2017. John MACDOUGALL / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Il est le seul Arabe parmi plus de 25 000 « Justes parmi les nations », ces personnes qui ont sauvé des juifs de la Shoah en mettant leur vie en danger sous le nazisme. Le médecin égyptien Mohamed Helmy, qui vivait à Berlin, a reçu il y a quatre ans, à titre posthume, la distinction décernée par le mémorial israélien Yad Vashem. Elle a pu être remise à un membre de sa famille ce jeudi à Berlin.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Mohamed Helmy vit depuis 20 ans à Berlin lorsqu'il fait la connaissance de la jeune juive Anna Boros qui se présente à son cabinet. Il décide de la cacher pour lui éviter la déportation. Elle restera à l'abri dans un jardin à la périphérie de Berlin où il dispose d'un cabanon. Avec l'aide d'une Allemande, le médecin vient aussi en aide à trois membres de la famille de Anna. Cette dernière émigre aux Etats-Unis après la guerre. Sa fille Clara Greenspan témoigne.

« Je lui dois toute ma reconnaissance, car sans le docteur Helmy, je ne serais pas là ce soir, raconte Clara Greenspan, la fille d'Anna Boros. Il était un véritable héros, un homme courageux et intelligent qui n'avait pas peur de se lever pour défendre ses idées même au risque de sa vie. »

Le mémorial israélien Yad Vashem accorde en 2013 le titre de « Juste parmi les nations » à Mohamed Helmy, mais aucun membre de sa famille ne souhaite faire le déplacement pour des raisons politiques. Ce jeudi, un petit-neveu a reçu la distinction à Berlin où Mohamed Helmy a vécu durant 60 ans.

Nasser Kotby ne souhaite pas la garder pour lui. « J'espère que tout ce qui concerne la vie de Mohamed Helmy pourra trouver place dans un musée accessible à tous à Berlin, confie-t-il. Pour que les visiteurs puissent tirer les leçons du passé et comprendre que l'humanité ne survivra que si elle surmonte les différences. » Un tel musée, là même où Mohamed Helmy est devenu un « Juste » et où il a vécu durant 60 ans, aurait toute sa place dans la capitale allemande.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail