Accéder au contenu principal
Russie

Russie: hommage aux victimes des purges staliniennes de 1937

Une femme dépose une bougie sur la Pierre Solovetsky, devant les bureaux de l'ex-KGB, à Moscou, le 29 octobre 2017.
Une femme dépose une bougie sur la Pierre Solovetsky, devant les bureaux de l'ex-KGB, à Moscou, le 29 octobre 2017. Yuri KADOBNOV / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les Moscovites rendent, dimanche 29 octobre, hommage aux victimes des répressions ordonnées par Staline. Cette initiative est organisée depuis dix ans par l’ONG Memorial. Elle a commencé ce matin et dure jusqu’à ce soir 22h.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou,  Etienne Bouche

Dans le centre de la capitale, des Moscovites emmitouflés prennent la parole à tour de rôle. Ils se succèdent au micro pour rendre hommage aux victimes des purges staliniennes. C’était il y a 80 ans.

Cette cérémonie de recueillement a été baptisée « le retour des noms », elle a été instaurée par l’ONG russe Memorial, il y a dix ans. Les participants prononcent les noms de ces victimes, leur date de naissance, profession, et date d’exécution. Le choix du lieu est symbolique : la place de lhommaa Loubianka est le symbole du système répressif soviétique.

La déléguée des droits de l’homme auprès du président, Tatiana Moskalkova, a pris part à cet hommage. Elle a rappelé qu’en 1937, plus de 30 000 personnes ont été fusillées rien qu’à Moscou. Cette journée d’hommage intervient à la veille de l’inauguration dans la capitale d’un monument dédié aux victimes des répressions politiques.

Mais preuve que cette page de l’histoire reste un sujet très sensible, un historien spécialiste de la Grande Terreur a été arrêté il y a près d’un an. Iouri Dmitriev dirigeait aussi l’antenne de Memorial en Carélie. L’ONG dénonce une affaire montée de toutes pièces.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.