Accéder au contenu principal
Turquie / Otan / Norvège

La Turquie retire ses soldats d'un exercice de l'Otan en Norvège

Le président turc Erdogan lors d'un discours à Ankara, le 17 novembre 2017.
Le président turc Erdogan lors d'un discours à Ankara, le 17 novembre 2017. Murat Cetinmuhurdar/Presidential Palace / via Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Turquie a ordonné le retrait de ses militaires participant à des manoeuvres d'entraînement de l'Otan en Norvège, a annoncé vendredi 17 novembre le président Recep Tayyip Erdogan en personne. Le président turc affirme qu'il a été présenté comme un « ennemi » au cours de cet exercice. Le numéro un de l'Otan s'est excusé.

Publicité

Recep Tayyip Erdogan a raconté lui-même l'objet de son courroux. « Hier, il s'est produit un incident en Norvège. Ils ont accroché une sorte de "tableau des ennemis". Dans ce tableau, il y avait une photo (du fondateur de la République turque Mustafa Kemal) Atatürk, ainsi que mon nom. Voilà quelles étaient les cibles », a-t-il raconté lors d'un discours télévisé à Ankara.

En l'apprenant, poursuit-il, « j'ai donné pour instruction de retirer sans tarder nos 40 militaires (prenant part aux manoeuvres) », a poursuivi le chef de l'Etat turc. « Il n'est pas possible d'avoir une telle conception d'une alliance. »

Erdogan n'a pas précisé à quelles manoeuvres il faisait référence.

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a déjà présenté ses excuses à la Turquie pour un « incident » lors d'un exercice de l'Alliance atlantique en Norvège. « Je présente mes excuses pour l'offense causée. Les incidents ont été le résultat des actions d'un individu et ne reflètent pas les opinions de l'Otan », a expliqué M. Stoltenberg dans une déclaration écrite.

Cette annonce survient sur fond de vives tensions entre Ankara et certains de ses partenaires clés au sein de l'Otan, comme Washington et Berlin. En parallèle, la Turquie s'est rapprochée de la Russie avec laquelle elle coopère notamment sur le dossier syrien.

(avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.