Accéder au contenu principal
Russie

Moscou reconnaît une pollution radioactive mais dément tout incident nucléaire

Le groupe nucléaire Rosatom écarte toute panne ou tout incident qui pourrait être à l'origine de la pollution radioactive au ruthénium-106.
Le groupe nucléaire Rosatom écarte toute panne ou tout incident qui pourrait être à l'origine de la pollution radioactive au ruthénium-106. REUTERS/Benoît Tessier
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Russie dément tout incident nucléaire, mais reconnaît qu'une pollution radioactive anormale a bien été détectée sur son territoire à la fin du mois de septembre.  Les services météorologiques russes l'ont admis en ce début de semaine : des taux élevés de Ruthénium-106 ont été détectés sur le territoire russe. Pour autant, le groupe nucléaire Rosatom écarte toute panne ou tout incident qui pourrait être à l'origine de cette pollution.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

Il aura fallu près de deux mois pour que la Russie reconnaisse officiellement les informations données par plusieurs instituts de surveillance européens. Selon les données relevées par l'agence météorologique Rosguidromet, des concentrations élevées de Ruthénium-106 ont été détectées, à la fin du mois de septembre, dans une zone située au sud de l'Oural.

Parmi les stations ayant enregistré les plus fortes doses, celle d'Arguaïach, située non loin d'un site de traitement de déchets nucléaires.

Aucun danger pour la santé

L'organisation Greenpeace ayant réclamé une enquête sur un éventuel incident nucléaire, le groupe Rosatom a répondu qu'aucune panne n'avait été enregistrée sur ses installations. Depuis ce lundi 20 novembre, la plupart des institutions russes concernées par le sujet insistent sur le fait que les quantités détectées ne présentent selon elles aucun danger pour la santé.

« En ce qui concerne la source de la pollution, pourquoi la chercher s'il n'y a pas de danger ? » s'interroge aujourd'hui le directeur de l'agence chargée de surveiller la qualité de l'air en Russie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.