Accéder au contenu principal
Espagne

Espagne: la droite catalane en ordre de bataille avant les régionales anticipées

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy donne un discours lors d'un meeting du Parti populaire catalan (PPC), le 19 décembre 2017 à Barcelone.
Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy donne un discours lors d'un meeting du Parti populaire catalan (PPC), le 19 décembre 2017 à Barcelone. JAVIER SORIANO / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Trois des principaux partis en lice pour les élections régionales anticipées en Catalogne donnaient leur dernier meeting mardi 19 décembre. En soirée, la branche locale des conservateurs du Parti populaire, le PPC, accueillait une nouvelle fois le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Barcelone,  Aabla Jounaïdi

Devant plusieurs centaines de personnes, Xavi Albiol, le candidat du PPC, élance son corps de deux mètres sur la tribune. Dans un style désormais bien rôdé, il lance la charge contre ses opposants du camp indépendantiste.

« Regardez-vous, un est en détention provisoire, l'autre est à mille kilomètres de Catalogne par peur de la démocratie et au gouvernement démocratique qui a rétabli la normalité en Catalogne, déclare-t-il. C'est cela le Parti populaire. »

Vote utile

Le président du Parti populaire et Premier ministre espagnol Mariano Rajoy était également présent.

Celui qui a suspendu l'autonomie catalane et convoqué les élections s'est fendu d'un dernier appel à remplir les urnes d'un vote utile afin de fermer la blessure ouverte selon lui par le camp indépendantiste.

Selon les sondages des derniers jours, le PPC ne parviendrait à remporter six sièges sur 132 dans le futur Parlement, au profit des autres partis unionistes, dont Ciudadanos.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.