Accéder au contenu principal
Hongrie / Corruption

Hongrie: un bilan économique contrasté en raison de la corruption

Le Premier ministre Viktor Orban, qui brigue un troisième mandat à l'occasion des législatives de ce dimanche 8 avril, en campagne à Székesfehérvár, ce vendredi 6 avril 2018.
Le Premier ministre Viktor Orban, qui brigue un troisième mandat à l'occasion des législatives de ce dimanche 8 avril, en campagne à Székesfehérvár, ce vendredi 6 avril 2018. REUTERS/Bernadett Szabo
Texte par : RFI Suivre
2 min

La Hongrie avait été durement frappée par la récession de 2009 (-6,6% de croissance), aujourd’hui ce pays de 9,8 millions d’habitants se porte bien. C'est même un argument de campagne du Premier ministre, en campagne pour sa réélection. Au pouvoir depuis 2010, Viktor Orban brigue un troisième mandat à l'occasion des législatives de ce dimanche 8 avril, sauf que son bilan économique est en réalité contrasté, notamment en raison de l'envol de la corruption.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à BudapestAnissa el-Jabri

C'est un vrai premier de la classe. Cela fait 8 ans que Viktor Orban a mis en place une politique économique à rebours de la rigueur en Europe. Des mesures qui ont porté leurs fruits.

« Si on regarde les chiffres sur le papier, c’est une vraie réussite. Une croissance forte, 4% en moyenne, un déficit à 2% l’année dernière, et il devrait encore reculer cette année. Le vrai problème, c’est le manque de main-d’œuvre », souligne Gergely Tardos, chef économiste à l’OTP Bank.

Une ombre, et de taille à ce tableau : le pays se classe désormais 2e le plus corrompu en Europe, comme l’explique Josef Peter Martin, directeur exécutif de Transparency International Hongrie. « La corruption est devenue centralisée, systémique et même parfois légale. C’est quasiment du clientélisme et du népotisme alors qu’avant 2010 c’était plutôt un dysfonctionnement du système. Aujourd’hui on dirige délibérément l’argent public vers les copains du gouvernement. Même le beau-fils du Premier ministre a été mis en cause publiquement. »

Même les fonds européens sont concernés avec le creusement des inégalités et la fuite des cerveaux à l’Ouest, autant d’hypothèques pour l’avenir de la Hongrie.

(Re) lire : Législatives en Hongrie: un match déséquilibré entre pouvoir et opposition

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.