Monténégro

Présidentielle au Monténégro: Milo Djukanovic reprend le pouvoir

«Je vais gagner aujourd'hui», a dit le candidat Milo Djukanovic, après avoir voté au premier tour de la présidentielle, ce dimanche 15 avril, Podgorica.
«Je vais gagner aujourd'hui», a dit le candidat Milo Djukanovic, après avoir voté au premier tour de la présidentielle, ce dimanche 15 avril, Podgorica. REUTERS/Marko Djurica

Le dirigeant historique du Monténégro Milo Djukanovic a remporté dès le premier tour la présidentielle de ce dimanche 15 avril, a annoncé son parti. Et d'après l'ONG indépendante Centre for Monitoring (CEMI), chargée d'annoncer les résultats préliminaires, Milo Djukanovic obtient près de 54% des suffrages. Plus de 500 000 Monténégrins étaient appelés aux urnes pour choisir qui parmi les 7 candidats. Djukanovic a dirigé quasiment sans interruption le Monténégro pendant un quart de siècle.

Publicité

Il était le grand favori de ce scrutin à deux tours. Milo Djukanovic, le dirigeant historique briguait la présidence pour la deuxième fois - il a été président de 1998 à 2003 - et après avoir été six fois Premier ministre ces 27 dernières années. Il avait quitté son poste de Premier ministre en octobre 2016. Il a été élu ce dimanche pour diriger le Monténégro, lors des troisièmes élections depuis l'accès à l'indépendance de ce petit pays des Balkans en 1991.

« Milo Djukanovic a commencé son ascension politique, il y a 30 ans et depuis qu'il est arrivé au pouvoir il ne l'a plus jamais quitté, explique à RFI Milka Tadic Mijovic, journaliste d'investigation au CINCG. Durant toute cette période, on peut dire qu'il a joué absolument tous les rôles. C'était l'allié de Slobodan Milosevic l'ancien président yougoslave, il est devenu ensuite son plus grand adversaire. Il a milité pour une fédération avec la Serbie puis s'est transformé en ardent défenseur d'un Etat monténégrin indépendant. »

Avec la victoire aujourd’hui de cet économiste, le poste aujourd'hui honorifique de président redeviendra le siège réel du pouvoir. Agé de 56 ans, Milo Djukanovic entend désormais amener son pays à l'adhésion à l'Union européenne.

Milo Djukanovic « se présente de manière très habile comme le seul facteur de stabilité au Monténégro, le seul qui garantira l'adhésion du pays à l'UE et que c'est grâce à lui que le Monténégro est entré dans l'OTAN, tout en présentant l'opposition comme un ennemi des valeurs occidentales, ce qui est évidemment faux », ajoute Milka Tadic Mijovic.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail