Allemagne

Allemagne: un festival néonazi sous haute surveillance

Des centaines de néonazis se sont retrouvés à Ostritz pour le festival Bouclier et épée.
Des centaines de néonazis se sont retrouvés à Ostritz pour le festival Bouclier et épée. REUTERS/Hannibal Hanschke

Des centaines de néonazis se retrouvent ce week-end dans une petite ville d'ex-Allemagne de l'Est pour y célébrer l'anniversaire d'Hitler, à l'occasion d'un festival de musique-kermesse sous haute surveillance.

Publicité

Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

Le festival Bouclier et Epée – SS dans son abbréviation allemande – rassemble ce week-end des centaines de néonazis venus de toute l'Allemagne mais aussi de Pologne et de République tchèque dans un village de 2 300 habitants en état d'urgence. Au programme : des concerts de groupes d'extrême droite, des discours et des concours d'arts martiaux. Le tout dans une ambiance de kermesse.

La municipalité d'Ostritz, en ex-RDA, a bien tenté de se défendre contre ce festival. Elle a mobilisé presqu'autant de policiers que de néonazis et pris des directives strictes telle que l'interdiction de l'alcool ou de certaines races de chiens. Mais la Constitution allemande, particulièrement respectueuse des libertés, ne permet guère d'interdire une manifestaiton dès lors qu'elle se veut politique. Le festival Boulcier et Epée s'est donc déclaré comme une manifestation politique, sous le signe de la « reconquête de l'Europe ».

Lors de cette première journée de festival, la police a confisqué quantité de tee-shirts et d'affiches vendus sur place et portant des inscriptions interdites par la Constitution.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail