Accéder au contenu principal
République Tchèque / Diplomatie

Le président tchèque veut transférer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem

Le président tchèque Milos Zeman en session parlementaire, à Prague, le 10 janvier 2018.
Le président tchèque Milos Zeman en session parlementaire, à Prague, le 10 janvier 2018. © REUTERS/David W Cerny
Texte par : RFI Suivre
3 mn

La République tchèque sera-t-elle le premier pays européen à déménager son ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem ? Le pays fait partie des alliés les plus fidèles de l’Etat hébreu et le président tchèque Milos Zeman s’est déjà exprimé favorablement sur le sujet à plusieurs reprises. Il vient de répéter ce souhait à l’occasion des célébrations du 70e anniversaire de la fondation de l’Etat d’Israël organisées à Prague.

Publicité

Difficile de trouver en Europe un chef d’Etat aussi fervent défenseur d’Israël, indique notre correspondant à Prague, Alexis Rosenzweig,dont les 70 ans étaient célébrés mercredi soir au château de Prague. Milos Zeman compte depuis longtemps parmi ceux qui soutiennent le déménagement de l’ambassade tchèque à Jérusalem et il l’a répété dans son discours, en anglais, devant ses invités.

« Il y aura, je l’espère, trois phases au déménagement de l’ambassade tchèque de Tel Aviv et la première étape sera l’ouverture le mois prochain d’un consulat honoraire à Jérusalem », a-t-il déclaré.

« L’année prochaine à Jérusalem »

Après avoir souligné qu’il avait proposé ce déménagement bien avant que Donald Trump n’envisage la même chose, Zeman a terminé son discours par la formule : « L’année prochaine à Jérusalem ».

Dans une lettre adressée à son « ami » Milos Zeman, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu espère même qu’ils pourront inaugurer ensemble cette nouvelle ambassade avant la fin de cette année. « J’espère que la décision sera traduite dans les faits le plus rapidement possible et aussi que je puisse accueillir mon ami Milos Zeman bientôt à Jérusalem », a déclaré Benyamin Netanyahu. La République tchèque affirme encore M. Netanyahu s’inscrit ainsi en « bonne place » dans l’histoire du peuple juif et de l’Etat d'israël.

Reste que les pouvoirs du président tchèque restent limités et qu'à Prague le gouvernement se montre beaucoup moins pressé de déplacer la représentation diplomatique.

La presse israélienne plus discrète

La presse israélienne, écrit notre correpondant à Jérusalem, Michel Paul, se montre plus discrète. A l’exception d'Israël Hayom le quotidien proche du pouvoir qui fait de la décision sa manchette. Yediot Aharonot estime en page intérieure qu'en Israël on n’a probablement pas vraiment compris la décision tchèque de ne pas transférer son ambassade à ce stade. Haaretz ironise sur le fait que le président d’une compagnie alimentaire israélienne devienne consul honoraire de la République tchèque.

Et on attend maintenant ici le passage le mois prochain de l’ambassade américaine à Jérusalem, suivi du Guatemala et du Honduras. Et à en croire Netanyahu également prochainement d’un pays européen.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.