Accéder au contenu principal
Turquie / Médias

Turquie: les journalistes condamnés de «Cumhuriyet» ne désarment pas

Le journal d’opposition «Cumhuriyet».
Le journal d’opposition «Cumhuriyet». YASIN AKGUL / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Turquie, les journalistes et employés du quotidien Cumhuriyet sont désormais tous libres. Une liberté très fragile, une liberté provisoire le temps de faire appel, puisque les quatorze hommes accusés de « soutenir le terrorisme » ont été condamnés mercredi 25 avril à des peines de prison ferme. Malgré tout, les collaborateurs de ce journal, l'une des dernières voix critiques du pays, sont de retour dans la sphère publique. Et malgré la menace qui pèse contre eux, ils n'ont pas l'intention de se taire.

Publicité

Avec notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette

Ils ont été condamnés, mais ils ne renoncent pas. Les quatorze collaborateurs du quotidien Cumhuriyet ont été reconnus coupables de « soutien à des organisations terroristes », une condamnation qui leur vaut de deux à huit ans de prison. Mais ils ont l'intention de faire appel, ils sont donc désormais tous en liberté conditionnelle. Tous, puisque le patron du journal Akin Adalay a lui aussi été libéré dans la nuit de jeudi, après plus de 500 jours en détention préventive.

Quelques heures plus tard déjà, Akin Adalay participait à une manifestation pour la justice à Istanbul : « J'aimerais être dans un pays où je pourrais dire que la justice aura bientôt la place qui lui revient, a-t-il déclaré. J'aimerais pouvoir dire qu'un jour la loi va régner sans l'ombre d'un doute. Mais je n'y ai jamais cru depuis le début de ce procès, parce qu'il faut voir les choses en face : en ce moment, il n'y a pas en Turquie ces deux choses que l'on appelle " justice " et " droit " ».

La procédure d'appel pourrait prendre encore plusieurs mois, d'ici là les accusés sont de retour au sein de la rédaction de Cumhuriyet, le journal qui a accueilli la décision de la Cour avec à sa une un titre : « Honte à la justice ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.