Etats-Unis / UE

L'UE met en garde les Etats-Unis contre des sanctions sur l'acier et l'aluminium

Emmanuel Macron, Theresa May et Angela Merkel ont fait savoir que l'UE ne se laisserait pas faire en cas de sanctions économiques américaines sur l'acier et l'aluminium le 29 avril 2018.
Emmanuel Macron, Theresa May et Angela Merkel ont fait savoir que l'UE ne se laisserait pas faire en cas de sanctions économiques américaines sur l'acier et l'aluminium le 29 avril 2018. REUTERS/Francois Lenoir

Dans une lettre commune pour tenter de contrer les menaces de taxes américaines sur l'acier de 25% et de 10% sur l'aluminium, le président français, la chancelière allemande et la Première ministre britannique mettent de nouveau en garde les Etats-Unis contre des sanctions commerciales vis-à-vis de l'Europe. Les exemptions de taxes expirent en effet le 1er mai et l’'UE se dit prête à réagir.

Publicité

Avec notre correspondante à Bruxelles, Laxmi Lota

Les Européens ont répété que, sans exemption, des mesures de représailles viseront des produits emblématiques américains. L'UE est prête à réagir « avec efficacité et célérité », peut-on lire dans un communique publié par l'Elysée.

Le président français et la chancelière allemande se sont succédé à Washington la semaine dernière pour tenter de convaincre Donald Trump de préserver l'Union de sanctions commerciales. Mais le principal conseiller économique du président américain a rappelé à l'UE qu'elle devait faire « des concessions » si elle voulait échapper aux droits de douane.

Plusieurs pays, dont le Canada, le Mexique, la Corée du Sud et l'UE ont bénéficié d'exemptions de la part de l'administration américaine, en mars. Celles-ci arrivent à expiration le 1er mai et pourraient ne pas être renouvelées.

Avec cette lettre commune, l'Union européenne veut en tout cas se montrer unie : « une unité décisive pour préserver nos intérêts », indique le communiqué.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail