Accéder au contenu principal
Royaume-Uni / Russie

Londres: des parlementaires dénoncent le blanchiment d'argent russe à la City

La City, le principal quartier d'affaires de Londres, le 3 mai 2018.
La City, le principal quartier d'affaires de Londres, le 3 mai 2018. REUTERS/Toby Melville
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le président russe Vladimir Poutine, et ceux qui le soutiennent, continuent d'utiliser Londres pour cacher leur argent sale et cela nuit au Royaume-Uni: dans un rapport publié ce lundi 21 mai 2018, une commission parlementaire britannique demande au gouvernement de Theresa May d'adopter une position ferme contre la politique  étrangère agressive de Moscou.

Publicité

Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

Dans ce rapport accablant, les députés de la commission des Affaires étrangères au sein de Westminster accusent Londres d'ignorer sciemment un problème qui, selon eux, menace la sécurité nationale. « Le Royaume-Uni ne doit pas fermer les yeux quand les kleptocrates du président Poutine utilisent de l'argent blanchi à Londres pour corrompre les lois internationales, affaiblir nos alliances et compromettre la foi en nos institutions », estiment les auteurs du rapport.

Depuis la chute de l'Union soviétique, de nombreux hommes d'affaires russes ont investi massivement au sein de la place financière de Londres, ce qui a valu à la capitale britannique le surnom de « Londongrad ». Or, entretemps, plusieurs assassinats ou morts troubles d'exilés et ex-agents secrets russes réfugiés au Royaume-Uni ont secoué le pays. Jusqu'à la tentative d'assassinat de Sergueï Skripal, empoisonné avec sa fille par un agent innervant début mars.

Le gouvernement de Theresa May a répliqué, en menant une fronde diplomatique contre Moscou, mais malgré cette rhétorique ferme, les députés britanniques estiment que le président russe et ses proches ont pu continuer à cacher et à blanchir de l'argent à la City sans être inquiétés. Parmi ses recommandations, la commission appelle le gouvernement à renforcer les sanctions nationales et internationales contre le Kremlin, mais aussi contre ses alliés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.