Accéder au contenu principal
Union européenne

La Commission européenne veut réduire la pollution plastique

«Si on ne fait rien, en 2050, il y aura davantage de plastiques dans les océans que de poissons», avait averti la Commission européenne.
«Si on ne fait rien, en 2050, il y aura davantage de plastiques dans les océans que de poissons», avait averti la Commission européenne. Getty Images / Juan Camilo Bernal
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Commission européenne va faire ce lundi 28 mai une série de propositions pour réduire le nombre de plastiques retrouvés sur les plages et dans les mers.

Publicité

Avec notre correspondante à Bruxelles, Joana Hostein

En janvier dernier, la Commission européenne avait tiré la sonnette d'alarme. « Si on ne fait rien, en 2050, il y aura davantage de plastiques dans les océans que de poissons », avait-elle averti.

Pour ne pas en arriver là, elle devrait proposer ce lundi d'interdire les pailles et les couverts en plastique et les cotons-tiges, qui font partie des dix produits qu'on retrouve le plus souvent échoués sur les plages. « Le problème, c'est que vous avez des pailles en plastique qui ne sont pas collectées correctement, qui ne sont pas recyclées et qui se retrouvent sur les plages et ensuite dans les mers. On est dans un type de plastique parfaitement substituable, par des pailles en fer, voire pas de paille du tout », fait valoir Stéphane Arditi, du Bureau européen de l'Environnement.

Pas question, en revanche, d'interdire les bouteilles en plastique. La Commission devrait proposer plutôt un système de consigne, comme pour les bouteilles en verre. Et pour les filtres de cigarette, qui font également partie des principaux déchets marins, les producteurs devraient à l'avenir assumer le coût de leur collecte, avec très certainement une incidence sur le prix des paquets de cigarettes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.