Slovénie

Les Slovènes appelés aux urnes pour des élections législatives anticipées

Des affiches électorales de candidats aux élections législatives anticipées à Ljubjana le 31 mai 2018.
Des affiches électorales de candidats aux élections législatives anticipées à Ljubjana le 31 mai 2018. REUTERS/Borut Zivulovic

Les élections législatives anticipées commencent ce dimanche 3 juin en Slovénie. 1,7 million d’électeurs sont appelés aux urnes pour renouveler les 90 députés de l’Assemblée nationale slovène. Avec en tête des intentions de vote, un parti conservateur et anti-migrants et un candidat indépendant et probable faiseur de roi à l’issue du scrutin.

Publicité

C’est un vieux loup de la politique qui domine les sondages. Janez Jansa, ancien Premier ministre contraint de démissionner il y a cinq ans en raison d’une affaire de corruption et condamné à deux ans de prison, a mené une campagne anti-migratoire aux accents xénophobes, fortement inspirée par son allié hongrois.

Selon les adversaires de Jansa et certains médias indépendants slovènes, le Premier ministre national-conservateur hongrois Viktor Orban aurait activement soutenu le Parti démocratique slovène dirigé par Jansa en finançant des médias à hauteur de 2 millions d’euros.

Sarec, un ancien comédien, nouveau venu en politique

Deuxième sur la liste des intentions de vote, Marjan Sarec est un nouveau venu sur la scène politique. Cet ancien comédien, maire de la petite ville de Kamnik avait créé la surprise en novembre en décrochant 47% des voix à la présidentielle. Sarec a promis de renouveler et de rajeunir le personnel politique et a sévèrement critiqué le discours anti-migrants de Jansa.

A défaut d’une nette majorité, les négociations pour former une coalition s’annoncent très difficiles, ouvrant la voie à une période de turbulences et d’instabilité. Reste à savoir quel sera le taux de participation, sachant que près de 40% des électeurs sont toujours indécis.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail