Drogue

La production de drogues s'intensifie en Europe, la cocaïne en plein essor

Selon l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, «plus de 92 millions» de personnes âgées de 15 à 64 ans «ont déjà expérimenté une drogue illicite».
Selon l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, «plus de 92 millions» de personnes âgées de 15 à 64 ans «ont déjà expérimenté une drogue illicite». Getty images/Jose Azel

Les drogues sont de plus en plus disponibles en Europe, où leur production s'accroît, selon l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) qui tire la sonnette d'alarme.

Publicité

L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies est inquiet. Dans son rapport annuel publié ce jeudi 7 juin, l'organisme pointe l'« augmentation de la production de drogue qui a désormais lieu en Europe », où « plus de 92 millions » de personnes âgées de 15 à 64 ans « ont déjà expérimenté une drogue illicite ».

« La disponibilité de la drogue reste forte et la production de drogue en Europe est en hausse », souligne Dimitris Avramopoulos, commissaire européen aux Affaires intérieures. Et « les substances détectées sont de plus en plus puissantes, donc plus dangereuses », a-t-il prévenu en présentant le document devant la presse à Bruxelles.

Ce phénomène s'explique, selon l'étude, par des soucis de commodités, de diminution des risques de détection aux frontières, de disponibilité et de moindre coût des produits chimiques nécessaires à la production.

Les trafiquants européens ne cessent également d'innover leurs méthodes de production avec, notamment, la multiplication des laboratoires de transformation de la cocaïne, de production de MDMA (principe actif de l'ecstasy), de méthamphétamine et d'héroïne.

Le cannabis en tête, la cocaïne monte en puissance

Le cannabis reste la drogue la plus consommée en Europe, avec plus de 17 millions de consommateurs âgés de 15 à 34 ans, note le rapport de l'OEDT, qui s'inquiète également de la « résurgence » de la cocaïne produite à partir des feuilles de coca, principalement en Bolivie, en Colombie et au Pérou.

La poudre blanche est consommée par 2,3 millions d'Européens. Près de 100 000 saisies de cocaïne ont été réalisées en 2016 dans l'Union européenne, en augmentation de près de 10% par rapport à l'année précédente. Sur un total de plus de 70 tonnes interceptées, 30 tonnes l'ont été en Belgique, dont les ports à conteneurs supplantent désormais ceux de l'Espagne, qui était jusqu'à présent le point d'entrée maritime historique de la cocaïne en Europe.

A (re)lire → [Entretien] Cocaïne: une nouvelle année record?

Le prix de la cocaïne reste stable, entre 60 et 70 euros le gramme, mais la pureté du produit a augmenté, atteignant 60% en moyenne. La santé des consommateurs européens est affectée par ce phénomène. En effet, plus de 30 000 personnes ont été admises dans des établissements de santé pour la première fois en 2016.

Pour le directeur de l'OEDT, « ces évolutions montrent qu'il est de plus en plus important d'intervenir efficacement sur le plan de la prévention, du traitement et de la réduction des risques sanitaires pour les consommateurs de cocaïne ».

(avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail