Accéder au contenu principal
Russie/Ukraine

Russie-Ukraine: Poutine et Porochenko discutent d'un «échange de prisonniers»

Le président ukrainien Petro Porochenko (D) s'est entretenu au téléphone avec son homologue russe Vladimir Poutine (G), le 9 juin 2018.
Le président ukrainien Petro Porochenko (D) s'est entretenu au téléphone avec son homologue russe Vladimir Poutine (G), le 9 juin 2018. AFP PHOTO / RIA NOVOSTI / MIKHAIL KLIME//REUTERS/Francois Lenoir
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Vladimir Poutine et Petro Porochenko se sont entretenus samedi 9 juin par téléphone. A quelques jours de l'ouverture de la Coupe du monde de football en Russie, les présidents russe et ukrainien ont évoqué la possibilité d'un échange de prisonniers entre leurs deux pays.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Jean-Didier Revoin

Alors qu'une rencontre interministérielle entre Kiev, Paris, Berlin et Moscou est prévue lundi en Allemagne pour relancer la résolution de la crise du Donbass, dans l'est de l'Ukraine, le président ukrainien Petro Porochenko a pris son téléphone pour s'entretenir avec Valdimir Poutine.

Les deux hommes ont abordé la question de l'échange de prisonniers. Le président russe fait allusion au cas du rédacteur en chef du bureau ukrainien de l'agence russe Ria Novosti qui risque 15 ans de prison pour haute trahison alors que Petro Porochenko a souhaité la libération rapide des prisonniers politiques ukrainiens détenus en Russie et dans les territoires occupés, comprendre par là : la Crimée et le Donbass.

Il s'est également dit préoccupé par le cas du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov. En grève de la faim depuis plus de trois semaines. Son état de santé est inquiétant, alors qu'il purge une peine de 20 ans de camp dans le Grand Nord russe pour terrorisme et trafic d'armes.

Jeudi dernier, Vladimir Poutine avait exclu de procéder à un échange de prisonniers, mais certains estiment qu'il pourrait faire un geste à l'approche de la Coupe du monde. Quelques semaines avant le début des Jeux de Sotchi, l'oligarque Mikhaïl Khodorkovski et les Pussy Riot avaient été libérés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.