Royaume-Uni

La campagne officielle pro-Brexit sanctionnée par une amende

Un militant pro-Brexit lors d'un rassemblement anti-Union européenne le 31 mai 2016.
Un militant pro-Brexit lors d'un rassemblement anti-Union européenne le 31 mai 2016. PAUL ELLIS/AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une enquête de la Commission électorale britannique sur les dépenses lors de la campagne officielle pour le vote sur le Brexit a montré que deux groupes avaient enfreint le code électoral en ne déclarant pas « leur travail commun » et en ne respectant pas « les limites de dépenses ». Vote Leave est sanctionné par une amende de 69 000 euros.

Publicité

L'enquête de la Commission électorale britannique a porté sur les campagnes menées par Vote Leave et BeLeave.

Elle a « trouvé des preuves substantielles que les deux groupes travaillaient à un plan commun, ne déclaraient pas leur travail commun et ne respectaient pas les limites de dépenses [de campagne] légales ». 

Vote Leave a « refusé de coopérer, a rejeté nos demandes d'entretien avec un représentant [du mouvement], et nous a forcés à utiliser nos pouvoirs légaux pour le contraindre à fournir des preuves », a précisé la Commission électorale. « Néanmoins, nous avons trouvé des preuves claires et importantes. » Le dossier a été transmis à la police. 

Pour ne pas avoir respecté les règles, le mouvement pro-Brexit Vote Leave est donc sanctionné à hauteur de 69 000 euros.

En mai dernier, un autre mouvement pro-Brexit, Leave.EU, soutenu par Nigel Farage, s'était vu infliger une amende de 79 000 euros pour de multiples irrégularités. Le plafond de dépenses avait en effet été dépassé d'au moins 10 % et « produit des déclarations de dépenses et de transactions incomplètes et inexactes », avait alors indiqué la Commission. Très présent sur les réseaux sociaux, Leave.Eu avait joué un rôle décisif dans le vote des citoyens britanniques en faveur du Brexit, le 23 juin 2016.

(avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail