Espagne / Migrations internationales

L’Espagne dépasse l’Italie en arrivées de migrants par mer

Des migrants dans le port de Tarifa, en Espagne, le 15 juillet 2018, après avoir été secourus dans le détroit de Gibraltar par les garde-côtes espagnols.
Des migrants dans le port de Tarifa, en Espagne, le 15 juillet 2018, après avoir été secourus dans le détroit de Gibraltar par les garde-côtes espagnols. REUTERS/Jon Nazca

En Méditerranée, le nombre de migrants vers l’Union européenne a considérablement diminué sauf en Espagne où les arrivées sont trois fois plus nombreuses au mois de juin que l’année dernière.

Publicité

Ils sont à peine plus de 50 000, soit deux fois moins que l’année dernière à avoir traversé la Méditerranée cette année à la même époque. Ce sont les chiffres de l’Organisation internationale pour les migrations, l’OIM, qui précise que l’Espagne est devenue la destination de prédilection des passeurs.

18 000 personnes ont atterri illégalement sur la côte espagnole depuis le début de l'année. C'est trois fois plus qu’en 2017. Un phénomène en pleine expansion puisqu’au mois de juin ils étaient près de 10 000 à traverser la Méditerranée depuis les côtes africaines pour rejoindre l’Espagne.

Au cours de ces six derniers mois, 18 000 personnes sont arrivées en Italie par bateau, 5 fois moins que l’année dernière. Un chiffre qui s’explique après l’accord controversé passé par les Italiens avec les garde-côtes libyens.

Et l’arrivée au pouvoir des populistes avec un ministre de l’Intérieur d’extrême droite qui refuse d’ouvrir les ports aux bateaux des ONG qui opèrent en méditerranée  ne devrait pas changer la donne, au contraire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail