Grèce / Turquie

Grèce: quatre Turcs libérés après leur condamnation pour entrée illégale

La rivière Evros, frontière naturelle entre la Grèce et la Turquie, en octobre 2005.
La rivière Evros, frontière naturelle entre la Grèce et la Turquie, en octobre 2005. BABIS GRIZIOTIS / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Quatre Turcs ont été libérés après leur condamnation à trois mois de prison avec sursis pour avoir pénétré dans une « zone interdite » en Grèce. Ils avaient été arrêtés au bord du fleuve Evros, non loin de la frontière gréco-turque. Ils ont déclaré, selon la police, être partis à la recherche de survivants d'une embarcation qui aurait chaviré en tentant de passer la frontière.

Publicité

Avec notre correspondante à Athènes,  Charlotte Stiévenard

Selon la police grecque, deux des quatre Turcs arrêtés jeudi au bord du fleuve Evros ont dit être des journalistes. Dans cette zone interdite du fleuve frontalier, ils recherchaient, selon leurs dires, des compatriotes qui auraient essayé de passer en Grèce. Une femme et trois enfants seraient portés disparus après que leur embarcation ait chaviré. Les deux autres Turcs arrêtés ont déclaré être des membres de cette famille.

Les disparus auraient tenté de passer la frontière pour fuir les purges qui se poursuivent en Turquie depuis la réélection du président Recep Tayyip Erdogan. Elles ont débuté après le coup d'Etat manqué, il y a un peu plus de deux ans.

Depuis, les relations gréco-turques se sont nettement tendues, plus particulièrement à cause du refus de la justice grecque d'extrader huit militaires turcs venus demander l'asile sur son sol.

Deux militaires grecs arrêtés côté turc du fleuve Evros sont, quant à eux, toujours en détention. Ils attendent leur procès pour entrée illégale sur le territoire depuis près de quatre mois.

 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail