Espagne / France

Emmanuel Macron en Espagne sur fond d’affaire Benalla

Emmanuel Macron se déplace en Espagne et au Portugal vendredi 26 juillet (photo d'illustration).
Emmanuel Macron se déplace en Espagne et au Portugal vendredi 26 juillet (photo d'illustration). REUTERS/Ronan Lietar

Emmanuel Macron se rend en Espagne et au Portugal vendredi 26 juillet, où il doit notamment rencontrer le Premier ministre Pedro Sanchez. C’est le premier déplacement hors de l’hexagone du président français depuis la révélation de l’affaire Benalla, qui a écorné son image auprès de ses partenaires.

Publicité

La pire crise du gouvernement français, selon le journal El Pais, est loin de faire les gros titres de la presse espagnole. Mais, dans ce pays au regard jusqu’ici très positif sur le président français, tous les rebondissements du feuilleton sont relatés et suivis. Et les mots sont sévères. Le quotidien de droite El Mundo évoque ainsi « un président tout puissant qui a cru avoir le droit de concéder d’extraordinaires prérogatives à son garde du corps de confiance ».

Ça tombe mal pour le nouveau premier ministre espagnol, lui aussi empêtré dans un scandale. Le très europhile Pedro Sanchez espérait réaffirmer sa carrure internationale en posant au côté de son invité. Surtout que les deux dirigeants partagent les mêmes vues sur deux dossiers européens majeurs : l’avenir de la zone euro et la gestion des migrants.

La création de centres fermés pour gérer les arrivées sur le sol européen est ainsi une proposition conjointe de Madrid et de Paris. Tout au long de ce premier semestre 2018, l’Espagne a vu arriver sur son sol davantage de migrants que l’Italie. 18 000 arrivées par la mer, c’est presque 3 fois plus qu’en 2017.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail