Accéder au contenu principal
Suède

Incendies en Suède: des ONG pointent la responsabilité de l'industrie forestière

Une forêt brûlée par un incendie dans le nord-est de Ljusdal, au centre de la Suède, le 26 juillet 2018.
Une forêt brûlée par un incendie dans le nord-est de Ljusdal, au centre de la Suède, le 26 juillet 2018. TT News Agency/via REUTERS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les feux continuent de s'étendre sur les forêts suédoises, avec une vingtaine de foyers encore actifs vendredi 27 juillet, et au moins 25 000 hectares partis en fumée. Ces incendies, les plus importants de l'histoire du pays, font monter un débat sur la responsabilité - ou non - de l'industrie forestière dans cette situation.

Publicité

Avec notre correspondant à Stockholm, Frédéric Faux

La forêt, qui couvre les trois quarts du territoire suédois, est pour l'essentiel une forêt de pins, récente et destinée à l'industrie du papier et à la production de bois. Sans elle, le royaume nordique ne serait pas le troisième exportateur au monde de produits forestiers. Sans elle, aussi, Ikea ne serait pas devenu le leader mondial du meuble.

Mais ces performances ont-elles un lien avec les incendies historiques qui ravagent en ce moment la Suède ? C'est la question que posent certaines ONG, qui dénoncent cette monoculture des résineux, qui s'enflamment comme des torchères.

La filière bois, qui représente 100 000 emplois dans le pays, conteste cette responsabilité et met en avant la sècheresse qui a commencé dès le mois de mai.

En attendant de trancher ce débat, les autorités suédoises doivent gérer l'urgence. Le pays a dû demander une aide matérielle à l'Union européenne et compte sur les pluies prévues ce week-end pour donner un coup d'arrêt à ces incendies sans précédent.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.