Accéder au contenu principal
Luxembourg

Luxembourg: Macron et Bettel livrent leur plaidoyer en faveur de l'Europe

Le président français Emmanuel Macron (au centre à gauche) et le Premier ministre Xavier Bettel ont affiché leur complicité et leur convergence de point de vue, ce 6 septembre 2018.
Le président français Emmanuel Macron (au centre à gauche) et le Premier ministre Xavier Bettel ont affiché leur complicité et leur convergence de point de vue, ce 6 septembre 2018. REUTERS/Francois Lenoir
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Emmanuel Macron poursuit son offensive européenne. Une semaine après s’être rendu au Danemark et en Finlande, le président français s’est rendu au Luxembourg où il a affiché des convergences avec les chefs du gouvernement belge, néerlandais et luxembourgeois, à 9 mois des élections européennes. Le président français a ensuite débattu avec le public venu assister à une « consultation citoyenne » à la philharmonie, en compagnie de son hôte, le jeune Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel.

Publicité

Avec notre envoyé spécial au Luxembourg, Anthony Lattier

L’un a besoin de l’autre. Emmanuel Macron sert la campagne de Xavier Bettel, qui joue sa réélection dans un mois. Xavier Bettel sert la croisade européenne du président français à l’approche des européennes.

Emmanuel Macron ne manque pas d’ailleurs l’occasion de dramatiser l’échéance à venir. « Aujourd’hui, nous sommes au début d’une vraie confrontation entre celles et ceux qui ont des désaccords, des visions différentes sur l’Europe. Et qu’il faut porter, faire vivre. Et ceux qui veulent, maintenant, la fermeture de l’Europe. Qui prônent le nationalisme. Et le nationalisme, c’est la guerre. »

Devant 1 500 personnes, les deux jeunes dirigeants européens – très à l’aise dans l’exercice - affichent leur complicité. Le Premier ministre luxembourgeois libéral se range dans le camp des progressistes que veut créer le président français, notamment quand il aborde la question des migrants.

« A certains qui se demandent pourquoi des Syriens viennent au Luxembourg, je leur demande de réfléchir une minute : "si vous avez une heure pour emballer votre vie dans un sachet plastique, partir, traverser la mer, peut-être mourir, et ne pas savoir où vous allez ?" Si en Europe, on dit qu’on n’a pas de place pour des gens qui veulent survivre, j’ai un problème avec le fonctionnement de l’Europe. »

Emmanuel Macron trouve ce qu’il était venu : un allié prêt à le soutenir dans sa bataille contre les nationalistes. Le président français retrouvera ce vendredi Angela Merkel à Marseille midi pour une réunion de travail avant le sommet européen de Salzbourg à la fin du mois.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.