Revue de presse des Balkans

A la Une: référendum sur la question du nom de la «République de Macédoine du Nord»

Un homme tend un tract appelant au boycott du referendum sur la question du nom de la «République de Macédoine du Nord», le 27 septembre 2018 à Skopje.
Un homme tend un tract appelant au boycott du referendum sur la question du nom de la «République de Macédoine du Nord», le 27 septembre 2018 à Skopje. REUTERS/Ognen Teofilovski

Publicité

Après l’accord « historique » signé le 17 juin entre Athènes et Skopje, le nouveau nom de « République de Macédoine du Nord » doit encore être validé par le Parlement de Grèce et par un référendum en Macédoine, qui a lieu dimanche 30 septembre. Depuis 27 ans, le « conflit du nom » empoisonne les relations entre les deux pays et bloque les perspectives euro-atlantiques de Skopje.
Macédoine vs Grèce : dimanche, un référendum pour solder l’interminable conflit du nom
• À lire aussi Référendum sur le nom de la Macédoine : les Albanais iront-ils voter ?
• À lire aussi Grèce : un député Syriza tabassé pour « avoir vendu la Macédoine »

Il incarne la conscience morale de l’Église orthodoxe serbe, il a dénoncé les crimes du régime de Milošević et ceux de l’UÇK. Aujourd’hui, le père Sava s’élève contre les projets d’échange de territoires entre le Kosovo et la Serbie qui pourraient se solder par une catastrophe pour les populations civiles, tant albanaises que serbes, et provoquer un nouveau chaos régional. Interview.
Kosovo : le père Sava contre le scénario « monstrueux » d’un échange de territoires
• Retrouver le dossier Kosovo-Serbie : une « rectification des frontières » pour une « solution définitive » ?

Le pouvoir turc continue la traque des partisans de Fethullah Gülen, aussi bien en Turquie qu’à l’étranger. Le 6 septembre, sept enseignants des lycées Horizont de Moldavie ont été arrêtés et aussitôt déportés en Turquie, sans autre forme de procès, mais avec l’accord tant du président « pro-russe » Igor Dodon que du gouvernement « pro-européen ».
Turquie : la traque des réseaux « gülenistes » s’étend jusqu’en Moldavie

Le patriarcat œcuménique de Constantinople s’apprêterait à reconnaître l’indépendance de l’Église orthodoxe ukrainienne, un geste très vivement dénoncé par Moscou. Les Églises des Balkans craignent un schisme durable, et celle de Serbie un « précédent » qui serait repris en Macédoine ou au Monténégro.
Orthodoxie : la crise entre Constantinople et Moscou inquiète les Églises des Balkans
• À lire aussi Croatie : vers une révision du financement public de l’Église ?

C’est un vieux serpent de mer qui refait surface. L’État monténégrin songerait sérieusement à céder sa compagnie nationale à un repreneur privé. Reste à savoir qui épongera les dettes et si les cadres des partis au pouvoir placés à sa tête seront jugés responsables de leur gestion calamiteuse.
Plombée par les dettes, Montenegro Airlines va-t-elle être privatisée ?

À l’approche des législatives du 7 octobre, Milorad Dodik peut compter sur ses réseaux internationaux. La semaine passée, il recevait Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères à Banja Luka, cette semaine c’est le vice-chancelier autrichien, le nationaliste Heinz-Christian Strache, qui lui a apporté son soutien.
Bosnie-Herzégovine : l’extrême droite autrichienne soutient Milorad Dodik
• À lire aussi Bosnie-Herzégovine : une nouvelle carte électorale pour confirmer la ségrégation ethnique ?

Depuis la disparition de la Yougoslavie, jamais la gauche n’a gouverné au Kosovo. Pourtant, les idées progressistes ont le vent en poupe. Vetëvendsoje est même devenu le premier parti politique du pays lors des dernières législatives, avant de se déchirer. Y a-t-il un plafond de verre impossible à percer ?
Kosovo : où en est la gauche ?

Les sanctions n’ont pas tardé à tomber après le terrible accident de bus qui a fait 17 morts et 18 blessés, le 25 août dernier en Bulgarie. Jeudi 20 septembre, trois ministres ont été remerciés après les résultats de l’enquête, qui ont pointé de multiples défauts dans la construction de la route sur laquelle circulait le véhicule.
Tragique accident de bus en Bulgarie : trois ministres limogés pour enterrer le scandale

C’est un des symboles du patrimoine ottoman qui vient de disparaître à Novi Pazar, la grande ville du Sandjak à majorité bosniaque musulmane. La mosquée dite « arabe » datait de 1528.
Serbie : la vieille mosquée « arabe » de Novi Pazar a été détruite

Les infrastructures ferroviaires roumaines sont si vétustes que c’est la sécurité des passagers qui est désormais menacée. Aucune victime n’est pour le moment à déplorer, mais des ponts s’effondrent tous les mois, et personne ne semble décidé à lancer un grand plan d’investissement pour moderniser le réseau. En attendant la première catastrophe ?
Roumanie : le réseau ferroviaire tombe en ruine, les voyageurs sont en danger

415 paquebots et près de 520 000 croisiéristes. Voilà les prévisions de l’Office de tourisme de Kotor pour cette année. Vingt-cinq fois plus que la population de la municipalité, 520 fois plus que la population de la ville intra-muros. Le Monténégro est-il en train de détruire son patrimoine pour maximiser ses profits ?
Monténégro : la pollution des paquebots de croisière menace les Bouches de Kotor

La Serbie règne sur le water-polo mondial depuis des années, mais les victoires des « dauphins » peinent à soulever l’enthousiasme de la population, et les conditions d’entraînement des athlètes sont très dures, faute de sponsors et d’argent. Pas de quoi cependant décourager ces sportifs de haut niveau, qui entendant perpétuer la tradition de leurs aînés.
Sport : la Serbie ou le paradoxe du water-polo

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail