Accéder au contenu principal
Portugal / Tempête Leslie

La tempête Leslie frappe le Portugal, 300 000 personnes privées d'électricité

Les arbres brisés pendant la tempête post-tropicale Leslie sont photographiés à Figueira da Foz le 14 octobre 2018. Des tempêtes frappant des vents de près de 180 km par heure ont frappé le Portugal.
Les arbres brisés pendant la tempête post-tropicale Leslie sont photographiés à Figueira da Foz le 14 octobre 2018. Des tempêtes frappant des vents de près de 180 km par heure ont frappé le Portugal. CARLOS COSTA / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'ouragan Leslie s'est transformée en tempête tropicale. Leslie a frappé le Portugal dans le nuit de samedi à dimanche avec des vents records de 176 Km/h, arrachant des arbres et privant provisoirement d'électricité des centaines de milliers de personnes. Selon le dernier bilan officiel, ces intempéries ont fait une trentaine de  blessés légers et une soixantaine de personnes ont dû être relogées. La tempête Leslie a baissé d'intensité dimanche dans le nord de l'Espagne.

Publicité

Avec notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy

L’annonce de l’arrivée de l’ouragan Leslie sur le continent à hauteur de Lisbonne a sérieusement inquiété les autorités. Il faut dire qu’un phénomène climatique caractéristique dans cette partie de l’océan Atlantique est extrêmement rare. Leslie a été repéré le 23 septembre et devait toucher Lisbonne de plein fouet.  Finalement c’est Coimbra, à l’intérieur, et Figueira da Foz sur la côte plus au nord, qui ont été les villes les plus touchées.     

Arbres s’envolant comme des allumettes, toitures arrachées et personnes prisonnières de salles de concert pour cause de coupures de courant, un scénario plutôt rare. 300 000 personnes sont toujours privées d’électricité.

Les autorités avaient pris d’énormes mesures de précaution. Accusées de laxisme lors du passage de la tempête Ophélia en octobre 2017, elles ont préféré placer la majeure partie du pays sous alerte rouge. Les vents d’Ophelia, le 15 octobre de l’année dernière avaient attisé des incendies qui ont fait quarante morts. Pas question de laisser Leslie provoquer une nouvelle tragédie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.