Arménie

Arménie: Pachinian démissionne pour permettre la tenue d'élections législatives

Le Premier ministre Nikol Pachinian à Erevan le 16 octobre 2018.
Le Premier ministre Nikol Pachinian à Erevan le 16 octobre 2018. KAREN MINASYAN / AFP

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a démissionné ce mardi 16 octobre au soir dans une allocution à la télévision publique arménienne. Une démission sans surprise qui devrait permettre la tenue d'élections législatives anticipées le 10 décembre prochain à l'issue desquelles Nikol Pachinian espère obtenir une majorité parlementaire.

Publicité

Avec notre correspondante à Erevan, Constance Léon

Ce mardi soir, sur les coups de 20h, Nikol Pachinian a annoncé sa démission à la télévision publique arménienne. Un discours très solennel où le Premier ministre est apparu confiant.

D'ici deux semaines, si l'accord passé entre Nikol Pachinian et les députés est respecté, l'Assemblée nationale sera dissoute. Selon la Constitution arménienne, la démission du Premier ministre doit permettre la tenue d'élections législatives anticipées, à condition qu'aucun autre Premier ministre ne soit élu par les députés entre temps. C'est ce que Nikol Pachinian leur a demandé.

Le pari est risqué, car le Parlement est actuellement en majorité détenu par le parti républicain, opposé à la révolution qu'a menée Nikol Pachinian en mai dernier. Dans son discours, le Premier ministre a justement estimé que sa démission était le « prolongement de la révolution de velours ». Un symbole fort envoyé aux Arméniens qui le soutiennent en majorité.

Les élections législatives anticipées ont d'ores et déjà été annoncées pour le 10 décembre prochain. Nikol Pachinian espère y obtenir une majorité parlementaire pour pouvoir mettre en place sa politique de lutte contre la corruption.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail