Accéder au contenu principal
Pologne / Justice internationale

Pologne: la CJUE demande à Varsovie de suspendre sa réforme judiciaire

Rassemblement contre la réforme de la Cour suprême devant le Palais présidentiel, le 24 juillet 2017.
Rassemblement contre la réforme de la Cour suprême devant le Palais présidentiel, le 24 juillet 2017. REUTERS/Kacper Pempel
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Pologne est dans le viseur de la Cour de justice de l'UE (CJUE). Cette dernière somme Varsovie de suspendre « immédiatement » sa réforme de la Cour suprême. Votée cet été, cette loi très controversée abaisse l'âge de la retraite des juges de 70 à 65 ans et met automatiquement fin au mandat de plus d'un tiers d'entre eux. Bruxelles y voit une menace pour la séparation des pouvoirs. Un argument rejeté par le gouvernement conservateur polonais.

Publicité

Avec notre correspondant à Varsovie,  Damien Simonart

C'est de Bruxelles que le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a réagi à la décision de la Cour européenne. « Nous allons certainement y répondre. Plusieurs possibilités seront analysées », a-t-il indiqué laissant entendre qu'il espère un compromis.

Le ministère des Affaires étrangères souligne pour sa part que la décision de la Cour est « provisoire » et qu'elle a « été prise sans qu'on entende la position de la Pologne ». Varsovie tente en effet de convaincre l'UE que sa réforme est indispensable pour tourner la page de l'ère communiste dans le pays.

Pour Malgorzata Gersdorf, présidente de la Cour suprême et elle-même démise de ses fonctions à cause de son âge, la décision de la Cour de justice européenne est une bonne nouvelle même si elle « sape la dignité du pays. »

L'application de cette mise en demeure s'annonce toutefois compliquée. Il y a dix jours, sans même attendre la décision en provenance du Luxembourg, le président polonais Andrzej Duda a déjà nommé les remplaçants des juges envoyés à la retraite.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.