Italie / Union européenne

Italie: Rome s’en tient à son budget mais promet à l’UE de contenir la dette

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte lors de sa conférence de presse, ce lundi le 22 octobre, à Rome.
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte lors de sa conférence de presse, ce lundi le 22 octobre, à Rome. REUTERS/Max Rossi
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le gouvernement italien persiste et signe sur la question de son budget. Rome avait été sommée de clarifier son projet d'ici à ce lundi par la Commission européenne, Bruxelles reproche à l'Italie un gros dérapage budgétaire. Le texte prévoit notamment un déficit à 2,4% contre 0,8% pour le précédent gouvernement. Le chef du gouvernement italien s'est exprimé devant la presse, il maintient ses objectifs, mais affirme vouloir dialoguer avec l'Europe.

Publicité

Avec notre correspondante à Rome,  Anne Le Nir

Look impeccable, si ce n’est cette mèche rebelle qui tombe toujours sur son front. Langage mélangeant italien et expressions en anglais, Giuseppe Conte a voulu, avant tout, rassurer les partenaires européens.

Il a confirmé que son gouvernement entend maintenir le déficit public à 2,4 % du PIB pour 2019. Mais qu’il s’engage à ne pas le dépasser. « Nous ne sommes pas une bande de têtes brûlées ». « Si nous avons opté pour un budget expansif, c’est pour éviter la récession », a-t-il fait valoir.

L’avocat prêté à la politique a ensuite déclaré : « Lisez bien sur mes lèvres, il n’y a aucune chance que l’Italie quitte l’Europe ou l’euro ». Pour convaincre les sceptiques, il a précisé que Rome reste ouverte à tout dialogue avec les institutions européennes, sur l’orientation de sa politique économique qu’il qualifie de « révolutionnaire ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail