Accéder au contenu principal
Italie

UE: le budget italien, l'autre sujet qui fâche

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte (g.) a rencontré le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker à Bruxelles pour discuter budget, le samedi 24 novembre.
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte (g.) a rencontré le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker à Bruxelles pour discuter budget, le samedi 24 novembre. REUTERS/Piroschka van de Wouw
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, s'est rendu à Bruxelles samedi 24 novembre pour un dîner de travail avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Au menu des discussions : la dette italienne et la possible ouverture d'une procédure en infraction à l'encontre de l'Italie.

Publicité

Avec notre correspondante à Bruxelles, Joana Hostein

« Continuer de dialoguer pour éviter l'ouverture d'une procédure en infraction ». Telle est la stratégie adoptée par le Premier ministre italien samedi soir face à la Commission européenne.

Giuseppe Conte, qui s'est exprimé à l'issue de la rencontre, reconnait être « ambitieux ». La tâche ne s'annonce en effet pas facile pour Rome. Cette semaine, le lancement d'une procédure pour déficit excessif, avec sanctions financières à la clé, était jugé nécessaire côté européen.

Risques très sérieux

Pour la Commission, le projet de budget présenté par Rome comporte des risques très sérieux pour l'économie italienne, pour ses banques, pour ses entreprises et pour ses contribuables. La hausse du déficit public - trois fois plus que ce qui était annoncé au mois de juillet - risque en effet de faire exploser la dette italienne, qui dépasse déjà 130% du PIB.

La balle est désormais dans le camp des Etats membres. Giuseppe Conte ne manquera pas l'occasion de défendre sa cause auprès de ses homologues en marge du sommet consacré au Brexit.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.