Accéder au contenu principal
Allemagne

Une Allemande membre de l’EI poursuivie pour crime de guerre

La vieille ville de Mossoul, en Irak, en mai 2018 (image d'illustration).
La vieille ville de Mossoul, en Irak, en mai 2018 (image d'illustration). AHMAD AL-RUBAYE / AFP
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Une Allemande est poursuivie en Allemagne pour « crimes de guerre », a annoncé le parquet fédéral vendredi 28 décembre. Membre présumée de l'organisation État islamique, elle est soupçonnée de ne pas avoir prêté assistance à une fillette âgée de cinq ans sur le point de mourir. Celle-ci aurait été réduite en esclavage par la jeune femme et son mari et serait morte de soif. Si elle encourt la réclusion à perpétuité, la date de son procès n'est pas encore fixée.

Publicité

Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

Jennifer, 27 ans, fait partie des Allemands qui ont rejoint les rangs de l'organisation État islamique. Arrivée en Irak en septembre 2014, la jeune femme a grimpé rapidement les échelons de l'organisation et a été chargée notamment de la police des mœurs à Falloujah et à Mossoul. Elle patrouillait armée d'une kalachnikov dans les parcs de ces deux villes pour vérifier que les femmes respectent bien le code de bonnes mœurs établi par l'organisation.

À l'été 2015, son mari et elle achètent une jeune esclave âgée de cinq ans seulement. La fillette meurt quelques mois plus tard de soif, attachée à un lit - une punition imposée par le mari de Jennifer, parce que la victime avait souillé son lit.

Jennifer est arrêtée en Turquie à la fin du mois de janvier 2016, alors qu'elle sort de l'ambassade d'Allemagne où elle vient de refaire son passeport. Expulsée vers la République fédérale, elle est de nouveau arrêtée en Bavière en juin 2018, alors qu'elle tentait une fois de plus de rejoindre la Syrie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.