Russie / Etats-Unis

Russie: pour son avocat, l’ex-Marine Paul Whelan est victime d'une machination

Vladimir Jerebenkov, l'avocat de l'Américain accusé d'espionnage en Russie, Paul Whelan, s'est adressé au média, ce mardi 22 janvier 2019, devant le tribunal de Moscou.
Vladimir Jerebenkov, l'avocat de l'Américain accusé d'espionnage en Russie, Paul Whelan, s'est adressé au média, ce mardi 22 janvier 2019, devant le tribunal de Moscou. REUTERS/Maxim Shemetov

Paul Whelan, l’ancien soldat américain accusé d’espionnage en Russie a-t-il été victime d’une machination ? C’est le scénario évoqué ce mardi par l’avocat du ressortissant américain arrêté le 28 décembre dernier alors qu’il se trouvait dans la capitale russe.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou,  Daniel Vallot

C’est une clé USB remise à Paul Whelan le jour de son arrestation qui se trouve au cœur de toute l’affaire. Selon l’avocat de l’ancien soldat américain, cette clé devait contenir des informations culturelles et touristiques sur la Russie. En réalité, les enquêteurs y ont trouvé des données qualifiées de secrets d’Etat – la liste de tous les agents d’un service de renseignement, selon des informations relayées par la presse russe.

L’avocat de Paul Whelan assure que son client n’a même pas eu le temps de consulter la clé, l’arrestation s’étant déroulée dans sa chambre d’hôtel avant même qu’il ait eu la possibilité de la consulter.

Ce mardi, la justice russe a décidé sans surprise de maintenir l’ancien soldat américain en détention. Durant l’audience qui s’est déroulée à huis clos, Paul Whelan s’est de nouveau déclaré innocent des accusations portées contre lui. Selon sa famille, c’est pour le mariage d’un ami qu’il se trouvait à Moscou. Accusé d’espionnage, il encourt de 10 à 20 années de prison ferme.

(Re) lire : Espion présumé: Londres met en garde Moscou après l'arrestation de l'ex-Marine

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail