Royaume-Uni / Russie

Londres et Moscou renouent le dialogue rompu suite à l’affaire Skripal

Le secrétaire d'Etat britannique à l'Europe et aux Amériques Alan Duncan, ici, le 26 janvier 2019, à New York.
Le secrétaire d'Etat britannique à l'Europe et aux Amériques Alan Duncan, ici, le 26 janvier 2019, à New York. REUTERS/Carlo Allegri

Londres et Moscou ont renoué samedi le dialogue diplomatique rompu il y a onze mois suite à l'affaire Skripal, cette tentative d'empoisonnement d'un ancien espion russe installé en Angleterre. Des discussions à haut niveau ont eu lieu en marge d'une conférence sur la sécurité à Munich.

Publicité

La rencontre s'est tenue entre le secrétaire d'Etat britannique à l'Europe, Alan Duncan, et le premier vice-ministre des Affaires étrangères russe, Vladimir Titov.

Côté russe, on souligne que la Grande-Bretagne s'est « montrée positive » dans les discussions, mais côté britannique, on est beaucoup moins tendre. Alan Duncan parle de divergences toujours profondes avec la Russie qui devrait agir, selon lui, « en partenaire responsable ».

Londres dénonce pêle-mêle l'attitude de Moscou en Ukraine, mais aussi en Syrie, où la Russie appuie le régime de Bachar el-Assad, et enfin des tentatives de déstabilisation par des cyberattaques.

Il y a près d'un an Theresa May, la Première ministre britannique, annonçait la suspension de tous les contacts bilatéraux de haut-niveau avec Moscou, en représailles à l'affaire Skripal, du nom de cet ancien espion russe résidant en Angleterre et victime d'une tentative d'empoisonnement.

Aujourd'hui le dialogue est certes rétabli entre la Grande-Bretagne et la Russie, mais le chemin reste long avant de retrouver des relations normalisées.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail