Royaume-Uni / Russie

Londres et Moscou renouent le dialogue rompu suite à l’affaire Skripal

Le secrétaire d'Etat britannique à l'Europe et aux Amériques Alan Duncan, ici, le 26 janvier 2019, à New York.
Le secrétaire d'Etat britannique à l'Europe et aux Amériques Alan Duncan, ici, le 26 janvier 2019, à New York. REUTERS/Carlo Allegri

Londres et Moscou ont renoué samedi le dialogue diplomatique rompu il y a onze mois suite à l'affaire Skripal, cette tentative d'empoisonnement d'un ancien espion russe installé en Angleterre. Des discussions à haut niveau ont eu lieu en marge d'une conférence sur la sécurité à Munich.

Publicité

La rencontre s'est tenue entre le secrétaire d'Etat britannique à l'Europe, Alan Duncan, et le premier vice-ministre des Affaires étrangères russe, Vladimir Titov.

Côté russe, on souligne que la Grande-Bretagne s'est « montrée positive » dans les discussions, mais côté britannique, on est beaucoup moins tendre. Alan Duncan parle de divergences toujours profondes avec la Russie qui devrait agir, selon lui, « en partenaire responsable ».

Londres dénonce pêle-mêle l'attitude de Moscou en Ukraine, mais aussi en Syrie, où la Russie appuie le régime de Bachar el-Assad, et enfin des tentatives de déstabilisation par des cyberattaques.

Il y a près d'un an Theresa May, la Première ministre britannique, annonçait la suspension de tous les contacts bilatéraux de haut-niveau avec Moscou, en représailles à l'affaire Skripal, du nom de cet ancien espion russe résidant en Angleterre et victime d'une tentative d'empoisonnement.

Aujourd'hui le dialogue est certes rétabli entre la Grande-Bretagne et la Russie, mais le chemin reste long avant de retrouver des relations normalisées.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI