Accéder au contenu principal
Tchétchénie / Droit de l'homme

Tchétchénie: le jugement du militant de Memorial Oïoub Titiev attendu ce lundi

Oïoub Titiev en prison dans la ville de Chali, en Tchétchénie, le 19 juillet 2018.
Oïoub Titiev en prison dans la ville de Chali, en Tchétchénie, le 19 juillet 2018. REUTERS/Said Tsarnayev
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le responsable de l’organisation russe de défense des droits de l'homme Memorial en Tchétchénie sera fixé sur son sort ce lundi 18 mars. Oïoub Titiev, 61 ans, lauréat du dernier prix des droits de l'homme Vaclav Havel du Conseil de l’Europe, avait été arrêté en janvier 2018 après la découverte de drogue dans sa voiture. L’accusé nie les faits et soutient qu’elle a été placée à son insu. Ses soutiens dénoncent un procès politique monté de toutes pièces.

Publicité

Des preuves fantaisistes, un témoin-clé de l’accusation visiblement sous l’emprise de stupéfiants lors de son audition : les collègues d’Oïoub Titiev dénoncent un procès absurde et cynique.

Il y a Nuzov, responsable du bureau de l’Europe de l’Est à la FIDH, qui a assisté aux dernières audiences. Il n’a aucun doute sur l’innocence d’Oïoub Titiev : « Oïoub Titiev a été pris pour cible pour le travail en faveur des droits humains qu’il faisait avec l’ONG Memorial, dit-il. Il avait déjà reçu de nombreuses menaces auparavant. A la veille de son arrestation, il participait à l’enquête sur la disparition forcée de 27 Tchétchènes aux mains de forces gouvernementales. Ça été une véritable source d’irritation constante pour les autorités tchétchènes, je pense. »

Plus largement, c’est l’action des défenseurs des droits de l’homme dans toute la région qui est visée, selon un responsable de Memorial à Moscou, Oleg Orlov. « Ce qui s’est passé avec Oïoub, c’est un maillon très important, terrible et tragique de toute une chaîne de pressions sur Memorial et sur d'autres collègues dans le Caucase du nord. Juste après l’arrestation d’Oïoub, nos bureaux ont été incendiés en Ingouchie et nos collègues au Daguestan ont subi des menaces », témoigne-t-il.

Les collègues et les avocats d’Oïub Titiev ne se font pas d’illusion, ils s’attendent à une condamnation à de la prison ferme.

(Re) lire : Le représentant de Memorial en Tchétchénie attend le verdict de son procès

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.