Accéder au contenu principal
Ukraine / Présidentielle

Ukraine: Porochenko victime dans les urnes de son enrichissement

Petro Porochenko lors d'une allocution après l'annonce des résultats du premier tour de la présidentielle, le 31 mars 2019.
Petro Porochenko lors d'une allocution après l'annonce des résultats du premier tour de la présidentielle, le 31 mars 2019. REUTERS/Viacheslav Ratynskyi
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Ukraine, les résultats du premier tour de l’élection présidentielle se confirment, alors que 75% des bulletins ont été comptés. L’acteur Volodymyr Zelensky mène avec plus de 30% des voix, suivi par l’actuel président Petro Porochenko avec 16%. Le chef de l’État et d’autres candidats souffrent d’un phénomène du rejet par l’électorat d’une élite jugée corrompue. C’est un sentiment confirmé par les chiffres des déclarations de patrimoine publiées lundi 1er avril. Petro Porochenko a gagné, en 2018, 95 fois plus qu’en 2017.

Publicité

Avec notre correspondant à KievSébastien Gobert

En plus de son salaire de président, Petro Porochenko a touché plus de 49 millions d’euros en 2018 de dividendes. Il est le bénéficiaire de plus de 100 sociétés. Petro Porochenko était milliardaire avant d’être élu en 2014. Il avait promis de vendre ses actifs après sa prise de fonction, ce qu’il n’a jamais fait. Au lieu de cela, ses chantiers navals et ses chocolateries Roshen, entre autres, ont connu un développement appréciable depuis 2014.

Il n’est pas prouvé que le président a interféré directement dans ces affaires, mais la croyance populaire la tient pour vérité indiscutable. Un tel enrichissement, même s’il est légal, explique le désamour de l’électorat pour Petro Porochenko.

La perdante Ioulia Timochenko et d’autres candidats incarnent aussi une élite politique décriée comme oligarchique et corrompue. A l’inverse, Volodymyr Zelensky est considéré comme une personnalité intègre, qui s’est constitué une fortune à travers le show-business. Il instrumentalise dans ses spectacles le cynisme cupide de cette élite, méprisante du peuple. Une posture simple, voire simpliste, qui pourrait lui permettre de concrétiser sa victoire au second tour.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.