Accéder au contenu principal
Royaume-Uni

Royaume-Uni: Julian Assange bientôt expulsé de l'ambassade d'Équateur?

Le créateur australien de WikiLeaks, Julian Assange, au balcon de l'ambassade équatorienne à Londres, le 19 mai 2017.
Le créateur australien de WikiLeaks, Julian Assange, au balcon de l'ambassade équatorienne à Londres, le 19 mai 2017. REUTERS/Peter Nicholls
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le site WikiLeaks a affirmé, jeudi 4 avril, que son fondateur, le journaliste australien Julian Assange, pourrait être expulsé « dans les prochaines heures ou les prochains jours » de l’ambassade de l’Équateur à Londres où il est réfugié depuis 2012. Le gouvernement équatorien a parlé de « rumeurs » et refuse de réagir.

Publicité

Avec notre correspondant à Quito, Éric Samson

C’est un tweet de l’organisation WikiLeaks qui a lancé la machine aux rumeurs à Quito. Parlant d’une source « haut placée dans l’État équatorien », WikiLeaks affirme que le régime du président Lenin Moreno a déjà un accord avec le Royaume-Uni pour que Julian Assange soit arrêté dès son expulsion des locaux de l’ambassade.

Selon WikiLeaks, cette expulsion pourrait être imminente, dans quelques heures, au plus quelques jours. Si cette expulsion a lieu, « l’histoire ne sera pas aimable » pour Moreno, a averti WikiLeaks. L’affaire connue comme #INAPapers serait à l’origine de l’avertissement lancé par l’organisation… INA, ce sont les trois dernières lettres des prénoms des filles du président équatorien, Irina, Cristina et Karina. C’est aussi le nom d’une compagnie offshore dont les adversaires de Lenin Moreno affirment qu’elle a servi à recycler de l’argent sale.

« Rumeurs » et « hypothèses »

S’il n’a pas nié l’existence de la compagnie offshore, le chef de l'État équatorien affirme qu’elle a été créée légalement par son frère pour récupérer une dette.

Même si Julian Assange agace Lenin Moreno, qui a durci ses conditions de résidence à Londres, le ministère équatorien des Affaires étrangères a simplement indiqué qu’il ne répondait pas « aux rumeurs et hypothèses sans fondement ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.