Accéder au contenu principal
Allemagne

Angela Merkel reconnaît que l'antisémitisme reste un problème en Allemagne

Angela Merkel dans une interview à CNN diffusée le 28 mai 2019 a reconnu que l’antisémitisme restait un problème pour l’Allemagne et que son pays avait une responsabilité historique dans la lutte contre l’extrême-droite.
Angela Merkel dans une interview à CNN diffusée le 28 mai 2019 a reconnu que l’antisémitisme restait un problème pour l’Allemagne et que son pays avait une responsabilité historique dans la lutte contre l’extrême-droite. CNN/Capture d'écran
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Comme dans d'autres pays, l'antisémitisme suscite des inquiétudes en Allemagne. Mais après la Shoah et la mort de six millions de juifs déportés, Berlin conserve une responsabilité particulière. C'est ce que vient de rappeler Angela Merkel dans une interview à la chaîne de télévision américaine CNN.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Les spectres du passé obligent l’Allemagne à rester pour toujours vigilante. Angela Merkel, dans une interview à CNN, a reconnu que l’antisémitisme restait un problème pour l’Allemagne et que son pays avait une responsabilité historique dans la lutte contre l’extrême droite.

Les déclarations de la chancelière interviennent après une interview du délégué du gouvernement allemand pour l’antisémitisme. Felix Klein avait conseillé aux juifs de ne pas porter la kippa dans la rue pour ne pas prendre de risque. Ses déclarations ont été largement commentées et aussi critiquées notamment par le porte-parole d’Angela Merkel estimant que l’État devait veiller à ce que le libre exercice de la religion soit possible pour tous.

Felix Klein a entre-temps invité les Allemands à témoigner leur solidarité aux juifs souvent inquiets. Les actes antisémites ont ainsi augmenté de 20% l’an dernier. La population est appelée à porter la kippa samedi prochain lors de la journée al-Quds. Lancée il y a quarante ans par le régime iranien, elle dénonce le contrôle israélien sur Jérusalem et soutient la cause palestinienne. Les manifestations donnent lieu à des excès antisémites.

Le quotidien populaire Bild Zeitung a proposé dans son édition de lundi en Une une kippa à découper ornée d’une étoile de David. D’autres journaux en avaient fait de même l’an dernier. Sur Twitter, le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas a publié une photo le montrant portant cette kippa. « Je porte la kippa parce que je veux que personne ne cache plus jamais sa foi juive - ni en Allemagne ni ailleurs », a notamment écrit Heiko Maas sur son compte Twitter.

►A lire aussi : Allemagne: une «marche de la kippa» contre l'antisémitisme à Berlin

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.