Espagne / Juan Carlos

Espagne: l’ex-roi Juan Carlos quitte la vie publique

L'ex-roi d'Espagne, Juan Carlos, le 4 mai 2019, à Luxembourg, après avoir assisté aux funérailles du grand-duc du Luxembourg.
L'ex-roi d'Espagne, Juan Carlos, le 4 mai 2019, à Luxembourg, après avoir assisté aux funérailles du grand-duc du Luxembourg. REUTERS/Francois Lenoir

Cinq ans après son abdication, Juan Carlos, le roi émérite d’Espagne, abandonne à partir de ce dimanche 2 juin la vie institutionnelle. Celui qui a joué un rôle clef au moment de la transition, après la mort du dictateur Franco, a aussi causé et alimenté une série de scandales ces dernières années qui ont terni la belle image d’une monarchie plutôt populaire. Malgré ces frasques, Juan Carlos reste pour la majorité des Espagnols, un roi apprécié.

Publicité

Avec notre correspondante à Madrid,  Diane Cambon

À 81 ans, Juan Carlos jette définitivement l’éponge. Un geste qui ne surprend pas les Espagnols, lesquels dans la majorité gardent un souvenir plutôt positif de ce monarque qui les a accompagnés au cours des quatre dernières décennies.

C’est le cas notamment de Maria, une Madrilène de 60 ans  : « Il est très âgé et il mérite bien de se retirer, estime-t-elle. C’est un homme bon et surtout très drôle. Il parle de façon spontanée, il dit ce qu’il pense. »

Pour Miguel, de cinquante ans c’est surtout l’image historique du roi, qui marquera les esprits. « N’oublions pas qu’il a fait beaucoup de choses pour l’Espagne. Il a bâti la démocratie », dit-il.

La jeunesse est plus critique avec Juan Carlos. Les scandales à répétition ces dernières années, comme la partie de chasse en Afrique ou l’existence de comptes occultes en Suisse, ont démonté l’image d’un roi adulé.

Pour Raul, un Madrilène de 30 ans, Juan Carlos bénéficie encore de trop de privilèges. « Je trouve cela anormal qu’il continue de bénéficier de l’impunité et qu’il reste intouchable aux yeux de la justice alors qu’il peut être impliqué dans des affaires », commente-t-il.

La maison royale n’a pas donné de raisons explicites à ce départ, mais il ne fait pas de doute que son retrait devrait éviter de nouveaux scandales, même si comme le reconnaissent les spécialistes de la monarchie, Juan Carlos ne se retirera jamais de la vie publique.

À lire aussi : Le roi Juan Carlos d’Espagne renonce au trône en faveur de son fils

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail