Royaume-Uni

75e anniversaire du Débarquement: commémorations à Portsmouth

Les chefs d'État et de gouvernement réunis pour le 75e anniversaire du Débarquement à Portsmouth, au Royaume-Uni, ce mercredi 5 juin 2019.
Les chefs d'État et de gouvernement réunis pour le 75e anniversaire du Débarquement à Portsmouth, au Royaume-Uni, ce mercredi 5 juin 2019. REUTERS/Carlos Barria
Texte par : RFI Suivre
9 mn

C’est le coup d’envoi des célébrations du 75e anniversaire du Débarquement des Alliés en Normandie, s'est déroulé ce mercredi 5 juin 2019 à Portsmouth, dans le sud de l’Angleterre. Portsmouth, son port et ses plages ont été le principal point d’embarquement pour les troupes navales vers la France. Une cérémonie internationale a réuni entre autres la reine Elizabeth II, la Première ministre Theresa May, le président français Emmanuel Macron et le président américain Donald Trump. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau et la chancelière allemande Angela Merkel étaient également présents.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à PortsmouthAchim Lippold

Tout est chronométré presque à la seconde près. À 11h15 heure locale, donc 12h15 heure de Paris, les chefs d'État et de gouvernement sont arrivés sur les lieux, le Southsee Common, un parc près du port.

Emmanuel Macron, le président français, a lu une lettre d’un combattant de la Résistance, le 26 septembre 1943, à l’âge de 16 ans. La cérémonie a débuté par des témoignages très émouvants des vétérans, qui racontent le Débarquement, l’horreur des combats. Elle s'est clôturée par un discours de la reine et des saluts de canons envoyés par un navire de la Royal Air Force.

Des tirs de canons

La cérémonie a duré un peu plus d’une heure, elle s'est terminée par des tirs de canons depuis une frégate de la Royal Navy et un passage des forces aériennes, dont des fameux « Red Arrows », des « flèches rouges », des avions de la patrouille acrobatique de la Royal Air Force.

Ensuite, les chefs d’État et de gouvernement ont rencontré des vétérans en privé, avant de passer à table pour un déjeuner offert par la reine. Autre point fort de la journée, ce sera le départ de 300 vétérans. Ils embarqueront en soirée sur un bateau à Portsmouth pour participer aux commémorations en France, 75 ans après leur traversée en direction des plages de Normandie.

Portsmouth au centre de l’attention

La ville de Portsmouth a déjà organisé des commémorations du D-Day dans le passé, mais pas de cette envergure. Portsmouth a une tradition navale très forte, les habitants sont très fiers du rôle que leur ville a joué dans l’organisation de l’opération « Neptune », c’est-à-dire des opérations navales et aéroportées du Débarquement. Quelques dizaines de milliers de visiteurs sont attendus, des grands écrans sont installés sur le port pour leur permettre de suivre la cérémonie.

► À voir aussi [Infographie] Débarquement de Normandie, le D-Day, heure par heure

Mon père a participé au débarquement. Il a été blessé. Moi j’aimerais bien voir les plages d’où il a embarqué et où il a débarqué. En fait je suis née au lendemain du D-Day. Vendredi prochain j’aurais 75 ans !

[Reportage] Portsmouth commémore les 75 ans du débarquement

« Je pense que c’est très bien pour Portsmouth, la ville sera au centre de l’attention. Et c’est bien qu’il y ait encore des vétérans survivants que l’on peut honorer. Bon, la cérémonie a été éclipsée un peu par le débat sur la venue de Donald Trump. C’est très dommage, mais je pense qu’il y aura beaucoup de monde et les gens soutiendront cet évènement », estime Melanie, qui habite à Portsmouth depuis 30 ans et se réjouit de cet évènement auquel elle veut assister.

Mesures de sécurité

Le moment qu'elle attendait, c'est l’embarquement de près de 300 vétérans britanniques mercredi soir pour une traversée de la Manche en bateau comme il y a 75 ans vers les plages de Normandie pour participer aux commémorations en France. Peut-être la dernière occasion de voir autant de vétérans de la Seconde Guerre mondiale réunis ensemble. Leur départ de Portsmouth a été chaleureusement salué par un public ému.

Je suis venu pour honorer les vétérans qui ont donné leur vie pour nous. C’est surement la dernière fois que nous pouvons le faire. Ils ont tous plus de 90 ans. Donc c’était important pour moi.

[Reportage] A Portsmouth, plus de 250 vétérans embarquent embarquent pour la Normandie

► À lire aussi : « Jusqu'au bout, Eisenhower a eu des sueurs froides »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail