Accéder au contenu principal
Hongrie / Corée du Sud

Hongrie: le bateau naufragé sur le Danube tiré de l'eau avec ses victimes

«La Sirène», le bateau hongrois qui a sombré dans le Danube, est sorti de l'eau lors d'une opération de sauvetage à Budapest, en Hongrie, le 11 juin 2019.
«La Sirène», le bateau hongrois qui a sombré dans le Danube, est sorti de l'eau lors d'une opération de sauvetage à Budapest, en Hongrie, le 11 juin 2019. REUTERS/Marko Djurica
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Treize jours après le naufrage à Budapest de La Sirène, un bateau d’excursion transportant des touristes sud-coréens, les secouristes hongrois sont parvenus à sortir l’épave de l’eau. Une étape décisive pour comprendre le déroulement de ce drame qui a fait 24 morts et quatre disparus. Seules sept personnes ont survécu. 

Publicité

Avec notre correspondante à Budapest,  Florence La Bruyère

Le 29 mai dernier, alors qu’il faisait un temps exécrable à Budapest, un navire de croisière percutait La Sirène qui sombrait en quelques secondes. L’extraction du bateau n’a pu avoir lieu que ce mardi 11 juin, en raison du niveau d’eau très élevé du Danube, gonflé par les pluies et la crue.

Les secours ont ainsi mis plus de 7 heures à sortir l’épave hors de l’eau. À l’aide d’une grue flottante, ils ont hissé le bateau centimètre par centimètre. Pendant l’opération, les plongeurs ont dû pomper l’eau qui avait alourdi l’embarcation.

L’épave de La Sirène, dont la poupe est visiblement très abîmée, a été posée sur un ponton flottant. Elle va être emmenée au port nautique de Csepel, au sud de Budapest. Les autorités n’excluent pas de retrouver d’autres victimes à l’intérieur.

Participation de plongeurs coréens

Tôt ce mardi matin, alors que le pont du bateau avait été hissé au niveau de l'eau, les sauveteurs avaient déjà extrait quatre corps, dont celui du capitaine et celui d’une fillette de 6 ans. Quatre personnes sont toujours portées disparues.

Une vingtaine de plongeurs coréens ainsi que des policiers venus de Séoul ont participé aux opérations de recherche menées par les Hongrois.

Quant au capitaine du Viking Sigyn, le navire qui a percuté La Sirène, il a été mis en examen pour « négligence criminelle ». Selon la police hongroise, il n’aurait pas averti le capitaine de La Sirène qu’il allait le dépasser.

À lire aussi : [Reportage] Hongrie: cérémonie d'hommage aux victimes du naufrage dans le Danube

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.