Accéder au contenu principal
France / Ukraine

Macron salue la «détermination» du président ukrainien à faire taire les armes

Le président français Emmanuel Macron a reçu à l'Elysée le nouveau président ukrainien Volodymyr Zelenskiy , le 17 juin 2019.
Le président français Emmanuel Macron a reçu à l'Elysée le nouveau président ukrainien Volodymyr Zelenskiy , le 17 juin 2019. ludovic MARIN / AFP
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Le président français Emmanuel Macron a salué le « courage » et la « détermination » du nouveau président ukrainien, Volodymyr Zelenskiy, à faire taire les armes dans l'est de l'Ukraine, évoquant un possible sommet sur ce conflit à Paris si des « gestes » concrets sont accomplis par Moscou et Kiev.

Publicité

Avec notre reporter à l'Élysée, Anastasia Becchio

Après Bruxelles, le nouveau président ukrainien a réservé dans première visite officielle européenne à la France, avant de rencontrer Angela Merkel à Verlin ce mardi 18 juin.

Volodymyr Zelenskiy a été reçu ce lundi au palais de l’Élysée par Emmanuel Macron. Les discussions ont été dominées par un sujet : la recherche de la paix dans le Donbass. Le conflit armé avec les séparatistes prorusses a fait près de 13 000 morts en cinq ans et le processus de paix ne montre pas de signes de progrès. Pour autant, le nouveau chef d’État ukrainien affiche une volonté d’aller de l’avant.

Le retour de la paix « c’est avec cela que je m’endors et c’est avec cela que je me réveille », a expliqué Volodymyr Zelenskiy à l’issue de plus d’une heure et demie d’entretien avec Emmanuel Macron. Une détermination saluée par le président français. Pour autant, pas question encore de parler de rencontre à quatre dans le format dit de Normandie, avec la Russie et l’Allemagne.

« Nous nous rencontrons au niveau des chefs de l'État et de gouvernement. Cette réunion doit être utile et donc elle doit être dûment préparée et nous devons être sûrs que des gestes de part et d'autre sont envisageables. J'ai noté que le président Zelenskiy avait manifesté durant les premières semaines de son mandat sa volonté d'aller vers des pratiques de cessez-le-feu. A faire des gestes aussi à l'égard des régions dites "séparatistes". Donc, il y a là des éléments nouveaux qui doivent être pris en compte et doivent donner lieu aussi à des réactions et on doit avoir de la visibilité », a déclaré le président français lors de la conférence de presse conjointe.

Plaidant pour un maintien des sanctions envers la Russie, Volodymyr Zelenskiy a brièvement expliqué sa vision des choses. « Le premier pas, c’est le retour de nos prisonniers politiques qui se trouvent en Russie et le retour de nos marins. Mais vous savez, pour mettre fin à une guerre, il faut que les deux parties, et la Russie et l’Ukraine, en aient la volonté… l’Ukraine ne peut pas être la seule à le vouloir », a déclaré le président ukrainien.

Le mois dernier, Emmanuel Macron et Angela Merkel ont demandé à Vladimir Poutine « que la Russie fasse les gestes nécessaires pour créer les conditions favorables au dialogue » dans l'est de l'Ukraine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.