Accéder au contenu principal
Russie

Élections locales en Russie: l'opposition défend ses candidatures

Evguenia Remizova, élue du quartier Basmany de Moscou, venue manifester devant le siège de la Comission électorale de Moscou.
Evguenia Remizova, élue du quartier Basmany de Moscou, venue manifester devant le siège de la Comission électorale de Moscou. RFI / Daniel Vallot
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Russie, l'opposition espère conquérir des sièges lors des élections locales de l'automne prochain. Mais elles se heurtent à de nombreux obstacles administratifs pour présenter des candidats.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

Ils sont candidats de l’opposition ou simples militants et sont venus manifester devant le siège de la Commission électorale de Moscou. C’est là que sont examinées depuis plusieurs jours les milliers de signatures réunies par les candidats de l’opposition pour pouvoir participer aux élections locales.

Pancarte à la main, Evguenia Remizova, élue de quartier, dénonce un processus totalement opaque. Une « machine à disqualifier » les candidats de l’opposition. « On voit que le comptage des signatures se passe différemment selon les candidats. Les signatures des candidats proches du pouvoir sont validées en quelques heures et celles des candidats indépendants sont contrôlées durant deux ou trois jours. Elles sont examinées à la loupe, par des graphologues, se révolte-t-elle. C’est clair qu’ils ne veulent pas que des candidats indépendants puissent être élus, qu’ils ne veulent pas qu’ils puissent entrer à la Douma de Moscou. »

Pour Evguenia, les autorités veulent invalider les candidatures de l’opposition de peur de ne pas pouvoir contrôler le résultat du scrutin qui aura lieu en septembre.
De fait, la popularité de Vladimir Poutine est en berne, et le parti Russie unie qui le soutient suscite de plus en plus de méfiance. L’opposition espère donc en profiter pour gagner des places dans les assemblées locales. Encore faut-il bien sûr qu’elle puisse présenter ses candidats.

►A lire aussi: Russie: double revers électoral pour le parti au pouvoir

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.