Accéder au contenu principal
Migrants

Nouvelle opération de sauvetage de l’«Ocean Viking»: 80 migrants secourus

Opération de sauvetage du navire humanitaire «Ocean Viking» affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, en Méditerranée, le 10 août 2019. 80 migrants ont été secourus.
Opération de sauvetage du navire humanitaire «Ocean Viking» affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, en Méditerranée, le 10 août 2019. 80 migrants ont été secourus. Anne CHAON / AFP
Texte par : RFI Suivre
7 mn

Plus de 80 migrants, des hommes et des adolescents en majorité soudanais, ont été secourus samedi matin 10 août par l'Ocean Viking au large des eaux libyennes, selon un premier décompte de Médecins sans frontières. C'est la deuxième opération de secours conduite en 24 heures par ce navire humanitaire affrété par les ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF). Le sauvetage de vendredi avait déjà permis de récupérer 85 personnes dont cinq femmes et quatre enfants.

Publicité

L'embarcation, un canot pneumatique blanc, a pu être repérée grâce à la présence d'un avion effectuant des survols répétés, a expliqué le chef de mission de MSF, Jay Berger.  « Mais l'avion n'a jamais cherché à entrer en communication avec nous », a-t-il précisé.  C'est en remontant vers le nord pour suivre la trajectoire de l'avion que l'Ocean Viking a pu secourir le canot. Les avions des forces européennes patrouillent régulièrement au-dessus de la Méditerranée centrale pour repérer les embarcations qui quittent les côtes libyennes, profitant en ce moment de conditions météo clémentes.

►À lire aussi: le navire humanitaire «Ocean Viking» a secouru 85 migrants en Méditerranée

Environ 170 personnes, toutes originaires d'Afrique sub-saharienne, se trouvent actuellement à bord du bateau humanitaire qui a quitté Marseille dimanche dernier. Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, qui a fait éclater jeudi la coalition populiste en Italie et mène déjà campagne en vue de probables élections à l'automne, a immédiatement adressé un courrier au gouvernement de la Norvège, dont le navire Ocean Viking bat pavillon. « L'Italie n'est pas juridiquement tenue, ni disposée à accueillir les immigrés clandestins non identifiés, se trouvant à bord de l'Ocean Viking », a-t-il écrit.

Oslo n'a pas réagi dans l'immédiat, mais le ministre norvégien de la Justice et de l'Immigration, Jøran Kallmyr (droite populiste), a déclaré à la télévision publique que les migrants devaient être « ramenés en Afrique, en Tunisie ou en Libye ».

Malte accepte 39 migrants mais pas les 121 du navire Open Arms

Le gouvernement maltais a annoncé samedi accepter d'accueillir 39 migrants secourus dans la nuit par le navire Open Arms de l'ONG espagnole Proactiva, mais a refusé les 121 autres présents à bord depuis neuf jours, s'attirant un refus de l'ONG espagnole qui veut tous les faire débarquer.

Malte a dit, dans un communiqué, avoir « proposé de transférer les 39 migrants à bord d'un navire des forces militaires, et de les débarquer sur le sol maltais car ils ont été récupérés dans la zone de secours de compétence de Malte et coordonnée par le Centre de secours RCC ». « Mais, Open Arms refuse cette solution et insiste pour que Malte accueille 121 autres migrants interceptés dans une zone dont ni Malte ni l'autorité de coordination compétente n'est responsable », a expliqué le gouvernement maltais.

Peu auparavant, Open Arms avait dénoncé l'attitude de Malte, dans un tweet en espagnol, estimant que cela avait provoqué des tensions à bord du navire de l'ONG Proactiva, qui fait du surplace au large de l'île italienne de Lampedusa. Selon le fondateur de Procativa, Oscar Camps, la décision de Malte « La position #Malta selon laquelle les personnes récemment secourues sont débarquées avant ceux qui sont à bord depuis 9 jours pose des problèmes de coexistence qui affectent sérieusement la sécurité du navire ».

Vendredi matin, l'acteur américain Richard Gere est venu apporter son soutien au navire. Il était monté à bord pour rencontrer l'équipage et les migrants, dont une trentaine sont mineurs.

 

La météo est favorable, on peut s'attendre à de nouvelles tentatives de traversée

Fabienne Lassalle directrice générale adjointe de SOS Méditerranée

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.