Accéder au contenu principal
Revue de presse des Balkans

À la Une: la police vide quatre squats de réfugiés dans le centre d'Athènes

La police se tient en place lors d'une opération d'évacuation de migrants de squats, le 26 août 2019 à Athènes.
La police se tient en place lors d'une opération d'évacuation de migrants de squats, le 26 août 2019 à Athènes. AFP/Angelos Tzortzinis

Publicité

C’était une expérience de solidarité que le nouveau Premier ministre conservateur Kyriakos Mitsotakis ne pouvait pas tolérer. Il avait promis de mettre au pas le quartier d’Exarchia, dans le centre d’Athènes. Lundi matin, la police a violemment évacué quatre squats qui hébergeaient des réfugiés depuis 2015.
Grèce : la police vide quatre squats de réfugiés dans le centre d’Athènes
À lire aussi : Les dernières infos • Réfugiés Balkans : situation explosive à Lesbos

Migrants, changement climatique, dérives autoritaires, nous vivons sous le règne de la peur. L’Europe n’en finit pas de projeter ses fantasmes sur les Balkans, et les dirigeants des pays d’Europe du Sud-Est lui renvoient l’image qu’elle attend du miroir, en se proclamant tous « pro-européens », sans jamais réfléchir à ce que ce mot veut dire. L’analyse de l’écrivain bosnien Dževad Karahasan.
Dževad Karahasan : « l’Europe se balkanise à une vitesse inquiétante »

Se moquer du Christ, du réalisateur Jani Bojadzi, a été interdit à sa sortie en Macédoine du Nord. En cause, les scènes évoquant les exactions commises par la guérilla albanaise lors du conflit de 2001, qualifiées « d’insultantes pour une communauté ethnique ». Le film a pourtant été primé dans de nombreux festivals.
Cinéma : Se moquer du Christ, un film « sacrilège » en Macédoine du Nord

En quelques années, la Turquie est devenue le premier producteur d’or d’Europe. Alors que les mines se multiplient dans la province de Çanakkale, au nord-ouest du pays, les images d’une forêt dévastée ont suscité la colère des habitants. Dénonçant les effets dévastateurs des mines sur l’environnement et la santé, ils s’organisent et manifestent.
Turquie : les habitants de la région de Çanakkale refusent les mines d’or

La politique continue d’exercer son influence sur les structures de la police, notamment par le biais des nominations, pour le plus grand profit des fonctionnaires corrompus et de la grande criminalité organisée. Comment se débarrasser de cette lourde tutelle ? Entretien avec Denis Hadžović, directeur du Centre des études de sécurité de Bosnie-Herzégovine.
Bosnie-Herzégovine : comment libérer la police des influences politiques

Téléréalité, film, série, infos, publicité... Voilà de ce que proposent les grandes chaînes privées à diffusion nationale, Pink, O2, Prva et Happy. L’art et la culture n’ont pas la place qui leur y est due selon les quotas de programmation. Et l’info est du côté du pouvoir. Mais aucune sanction ne tombe.
Télévision en Serbie : la culture, grande absente des chaînes privées
À lire aussi : Serbie : en grève de la faim pour sauver les médias régionaux

En ces années de centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale et des traités qui ont redessiné la carte de l’Europe, la guerre des commémorations fait rage entre Bucarest et Budapest. Mais un anniversaire risque de passer inaperçu : celui du rattachement de la « Transylvanie du Nord » à la Hongrie de l’amiral Horthy, le 30 août 1940. Un événement pourtant révélateur des tensions qui persistent entre les deux voisins.
Roumanie : le 30 août 1940, la Hongrie annexait la « Transylvanie du Nord »

La municipalité de Tuzi, à majorité albanaise, a inauguré une statue à la mémoire de Dedë Gjo Luli, un héros de la Rilindja kombëtare, la « Renaissance nationale » albanaise, et de la lutte contre le joug ottoman au tournant du XXe siècle. À Podgorica, des députés de l’opposition pro-serbe dénoncent aussitôt le spectre de la « Grande Albanie ».
Monténégro : un héros national albanais qui énerve les pro-serbes

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.