Accéder au contenu principal
Italie

Italie: au Parlement, Conte promet de défaire les lois anti-migrants de Salvini

Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, devant la Chambre des député le 9 septembre 2019.
Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, devant la Chambre des député le 9 septembre 2019. REUTERS/Remo Casilli
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le nouveau gouvernement de coalition italien a été approuvé lundi 9 septembre à Rome à la Chambre des députés. Parmi ses priorités : défaire les lois anti-immigration de Matteo Salvini.

Publicité

Le président du Conseil Giuseppe Conte a facilement obtenu la confiance des députés. Selon le décompte officiel, sur les 606 députés s'étant exprimés, 343 ont accordé leur confiance au nouveau gouvernement de coalition M5S-PD, 263 l'ont refusée et trois se sont abstenus.

Ce gouvernement s’est engagé à une nouvelle saison de réformes. Avec un changement de cap remarqué en matière économique, mais aussi de gestion de l’immigration. Il faudra comprendre dans les faits ce qui va vraiment changer, mais le vocabulaire est déjà différent, constate notre correspondante à Rome, Anne Tréca. La nouvelle coalition veut restaurer le calme dans la vie publique italienne et replace le mot « intégration » à côté de l’immigration.

Tout un symbole, car jamais, avec Matteo Salvini aux affaires, il n’avait été envisagé d’action positive pour les immigrés. Dorénavant, Giuseppe Conte annonce une vraie politique de l’accueil, ce qui, devant les députés, lui a valu un tonnerre d’applaudissements.

La fin des coups de force contre les ONG de secours aux migrants

Devant l’Assemblée, Giuseppe Conte a ainsi promis « une loi qui poursuive la lutte contre le trafic des personnes et l'immigration clandestine mais qui, en même temps, soit capable d'affronter bien plus efficacement les thèmes de l'intégration, avec ceux qui ont le droit de rester et ceux qui n'ont pas le droit de rester ».

Les coups de force contre les ONG de secours aux migrants ne sont donc plus au programme. Les lois punitives de Salvini seront corrigées. Giuseppe Conte l’a promis au président de la République, Sergio Mattarella.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.