Accéder au contenu principal
Union européenne

UE: Von der Leyen critiquée de toutes parts pour le «mode de vie européen»

La nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, arrive à Bruxelles pour une rencontre avec son prédécesseur Jean-Claude Juncker le 2 septembre 2019.
La nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, arrive à Bruxelles pour une rencontre avec son prédécesseur Jean-Claude Juncker le 2 septembre 2019. Kenzo TRIBOUILLARD / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La nouvelle présidente de la Commission Ursula von der Leyen se retrouve au centre d’une polémique avant même sa prise de fonction le 1er novembre. Cela en raison du portefeuille des Migrations et de la Protection du « mode de vie européen », auquel le Grec Margaritis Schinas a été nommé. Un amalgame qui passe mal, même pour son prédécesseur, Jean Claude Juncker.

Publicité

Jean-Claude Juncker n’a pas pris de gants avec celle qui doit lui succéder, même si elle est issue de sa propre famille politique : « Il fait partie de notre mode de vie européen d’accepter ceux qui viennent d’ailleurs », a-t-il insisté dans une interview à la chaine de télévision Euronews. Même s’il n’a pas explicitement critiqué Ursula von der Leyen, elle aura compris ce rappel à l’ordre.

Tous réclament l'abandon du titre

D’autant qu’il est loin d’être le seul à mettre en question la nomination du grec Margaritis Schinas au poste de vice-président, chargé « de protéger notre mode de vie européen ». Soit un portefeuille qui comprend notamment le dossier brûlant des migrations.

Fait rare : socialistes, libéraux et verts, soit les trois principaux groupes rivaux du Parlement européen, réclament tous à l’unisson l'abandon de ce titre, accusé par certains d'être inspiré par « la rhétorique de l'extrême droite » - dangereuse et populiste.

Épine dans le pied

Une véritable épine dans le pied d’Ursula von der Leyen, qui va devoir se justifier au Parlement de Strasbourg lors des auditions des nouveaux commissaires, à partir de fin septembre. Elle risque gros : les députés pourraient ne pas adouber le nouvel exécutif européen.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.