Accéder au contenu principal
Ukraine/États-Unis

Selon Kiev, Trump n’a pas demandé d’ouvrir une enquête sur le fils de Biden

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors de sa première visite officielle en Allemagne le 18 juin 2019.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors de sa première visite officielle en Allemagne le 18 juin 2019. ODD ANDERSEN / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’administration du président Volodymyr Zelensky en Ukraine fait montre d’un certain embarras alors que le pays se retrouve au cœur d’une controverse entre Rudolph Giuliani, avocat de Donald Trump, et le démocrate Joe Biden. La Maison Blanche aurait demandé à Kiev d’enquêter sur le fils de Joe Biden pour aider Trump dans sa campagne de réélection.

Publicité

Avec notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert

L’équipe de Volodymyr Zelensky est en général avare de commentaires publics. Elle s’en est remise au ministre des Affaires étrangères Vadim Prystayko pour offrir un démenti catégorique. Non, Donald Trump n’a pas demandé à Volodymyr Zelensky d’ouvrir une enquête sur le fils de Joe Biden. Non, il n’y a aucune tension entre Kiev et Washington.

Pour nombre d’analystes, il est pourtant évident que le soutien américain à l’Ukraine a changé depuis l’élection de Donald Trump en 2016. Le président américain a récemment suspendu une livraison d’armes à l’armée ukrainienne, en guerre dans l’est du pays. Aussi, l’allégation est prise très au sérieux, même si les détails restent flous.

Certains redoutent les conséquences de la controverse alors qu’Emmanuel Macron tente un rapprochement avec Vladimir Poutine, et qu’Angela Merkel est paralysée par sa politique intérieure, une dispute avec Donald Trump ne ferait que desservir les intérêts de l’Ukraine dans les négociations de paix avec la Russie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.