Accéder au contenu principal
Suisse

En Suisse, une «marche funèbre» pour un glacier évaporé

Des gens se tiennent devant les restes du glacier Pizol, le 22 septembre 2019.
Des gens se tiennent devant les restes du glacier Pizol, le 22 septembre 2019. REUTERS/Denis Balibouse
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En quelques années, le Pizol, glacier situé à 2 700 m d'altitude en Suisse, entre Autriche et Liechtenstein, a quasiment disparu sous l'effet du réchauffement climatique.

Publicité

Il y a 150 ans, il recouvrait une large cuvette montagneuse. Il y a 15 ans, il était encore bien visible. Aujourd’hui, le défunt glacier du Pizol n’est plus qu’un gros tas de neige sale mesurant moins de quatre terrains de football, soit une perte de plus de 80% de sa surface, évaporée sous l'effet du réchauffement climatique.

Couronne de fleurs et aumônier

Verdict scientifique : cette petite masse d'eau gelée située à 2 700 mètres d'altitude, près des frontières du Liechtenstein et de l'Autriche, ne peut plus être considérée comme un glacier.

Une photo du Pizol à l'été 2006 à gauche, le 4 septembre 2019 à droite.
Une photo du Pizol à l'été 2006 à gauche, le 4 septembre 2019 à droite. ETH Zurich / Matthias Huss / AFP

Après l'Islande il y a quelques semaines, c'est donc au tour de la Suisse de rendre hommage à un glacier. Une couronne a été déposée sur les lieux ce dimanche 22 septembre au terme d’une marche funèbre de deux heures sur un sentier escarpé. Une centaine de personnes ont participé, la plupart en tenue de deuil. Des scientifiques et un aumônier étaient présents, le tout sur fond de musique de cor des Alpes.

Plus de 500 glaciers suisses disparus

En 170 ans, plus de 500 glaciers suisses ont complètement disparu, et cela va continuer. Si rien n’est fait pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les quelque 4 000 glaciers alpins auront presque entièrement fondu à la fin du siècle.

L'Association suisse pour la protection du climat a lancé un référendum d'initiative populaire, dit « Initiative pour les glaciers », qui exige que les émissions nettes de gaz à effet de serre en Suisse soient réduites à zéro au plus tard jusqu'en 2050. La date du référendum n'a pas encore été fixée.

Cette cérémonie avait lieu alors que se tient ce lundi un sommet spécial de l'ONU sur le climat auquel participeront plusieurs chefs d'État et de gouvernement, qui sont appelés à renforcer leurs engagements pour limiter le réchauffement du globe à 1,5°C ou 2°C par rapport à la période préindustrielle, au XIXe siècle.

(avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.