Accéder au contenu principal
Espagne

Catalogne: troisième nuit de manifestations, Quim Torra condamne les violences

Les indépendantistes manifestent contre le verdict du procès aux dirigeants catalans condamnés de 9 à 13 ans de prison, le 16 octobre 2019.
Les indépendantistes manifestent contre le verdict du procès aux dirigeants catalans condamnés de 9 à 13 ans de prison, le 16 octobre 2019. REUTERS/Rafael Marchante
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Depuis ce début de semaine, les indépendantistes manifestent contre le verdict du procès aux dirigeants catalans condamnés de 9 à 13 ans de prison.

Publicité

Avec notre correspondante à Barcelone, Elise Gazengel

Il aura fallu trois jours consécutifs d'incidents à Barcelone pour que le président catalan Quim Torra condamne les violences. Ce mercredi soir, les rues du centre de la ville ont de nouveau été le terrain de barricades enflammées et d'affrontements entre manifestants et policiers.

Peu après minuit et pour la première fois, le chef de l'exécutif régional a donc appelé au calme tout en rejetant la faute des émeutes sur des « infiltrés ». Le leader catalan est désormais sous le feu des critiques pour avoir incité les manifestants à se mobiliser tout en envoyant la police réprimer ces mobilisations.

Les reproches viennent presque autant du camp indépendantiste que de Madrid. D'un côté, les Catalans réclament la démission de son ministre régional de l'Intérieur pour les charges violentes de la police catalane; de l'autre, le président du gouvernement espagnol menace d'une nouvelle mise sous tutelle de la région.

Les prochains jours seront décisifs quant à l'avenir de la région et vendredi une nouvelle journée de forte mobilisation est prévue à Barcelone.

A lire aussi : Procès des indépendantistes catalans: des peines de 9 à 13 ans de prison

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.