Accéder au contenu principal
Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, Sky News lance une chaîne garantie «sans Brexit»

La chaîne sera diffusée du lundi au vendredi de 17h à 22h jusqu'au Brexit.
La chaîne sera diffusée du lundi au vendredi de 17h à 22h jusqu'au Brexit. RFI / Alexander Seale
Texte par : Alexander Seale
4 mn

Sky News Brexit-Free n'évoquera pas le Brexit alors que l’actualité sur la sortie de l’UE occupe une grande place dans le paysage médiatique britannique.

Publicité

Sky News a lancé ce mercredi une nouvelle chaîne dédiée aux informations sans Brexit. Sky News Brexit-Free est maintenant diffusée du lundi au vendredi de 17h à 22h sur la chaine Sky 523.

Selon le directeur de l’information, Neil Dunwoodie, « cette initiative était une idée du patron de Sky News, John Ryley ». « On a commencé à y penser au début de l’année 2019. On a eu l’idée en mars mais comme le Brexit a été reporté pour le 31 octobre, on a choisi de la lancer maintenant », confie-t-il à RFI.

 ► À lire aussi : Nouvel accord de Brexit conclu entre l'UE et le Royaume-Uni

Une chaine temporaire

Neil Dunwoodie ajoute : « Sky News Brexit-Free sera diffusée jusqu’au 31 octobre [date possible du Brexit]. Notre idée, c’était d’avoir la chaîne d’information Sky News et aussi une chaine sans info sur le Brexit. »

Sky News Brexit-Free traitera l’actualité internationale et celle du Royaume-Uni. « Par exemple à 17h sur Sky News, il y avait les dernières informations concernant le Brexit tandis que sur Sky News Brexit-Free, on évoquait la Turquie, la Syrie et Donald Trump. »

« Le but était de proposer une autre offre d’information entre 17h à 22h, quand les personnes rentrent du travail », poursuit Neil Dunwoodie, qui précise que « les journalistes sur Sky News seront aussi sur Sky News Brexit-Free »

Ras-le-bol 

Une étude, publiée cet été, a révélé qu’un tiers des Britanniques évitent de suivre l’actualité autour du Brexit. Et plus de 70% d’entre eux se disent frustrés par le débat politique qui l’entoure.

Par ailleurs, selon un sondage YouGov publié au début du mois d’octobre, 40% des Britanniques déclarent que le Brexit a un impact sur leur santé mentale.

Enfin une enquête, publiée il y a quelques mois, a révélé une augmentation de 11% du nombre de personnes qui se détournaient de l’actualité et qui « étaient marquées par l’ennui, la colère ou la tristesse suite au Brexit. »

Dans cet esprit, Sky News a annoncé qu’il offrirait désormais aux téléspectateurs la possibilité de regarder les reportages nationaux et internationaux, sans craindre d’entendre parler du Brexit.  « C’est quelque chose que nous savons nos téléspectateurs trouveront utile », a assuré John Ryley dans un communiqué.  

Accord de Comcast

Sky News, précédemment propriété de Rupert Murdoch, est détenue depuis 2018 par le géant américain Comcast. La société américaine a triomphé dans une bataille de longue haleine pour acheter Sky, en battant Twenty-First Century Fox de Murdoch lors d’une vente aux enchères l’année dernière.   

Pour Neil Dunwoodie, « la réponse quant au lancement de la chaîne a été favorable » et il n’a pas d’objectifs en terme d’audiences.

Depuis le referendum de 2016, les politiciens britanniques défilent sur les plateaux de télévision pour débattre des conditions de sortie du Royaume-Uni de l’UE ou de la possibilité d'un second referendum. Et si un accord a été trouvé ce jeudi, il reste encore à le faire approuver par les parlementaires britanniques et européens. Or il ne reste que deux semaines avant la date limite du 31 octobre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.