Accéder au contenu principal
Royaume-Uni / Transport

Uber n'a de nouveau plus le droit d'exercer à Londres

L'application Uber a été une nouvelle fois suspendue à Londres.
L'application Uber a été une nouvelle fois suspendue à Londres. REUTERS/Toby Melville
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Uber est de nouveau suspendu à Londres par l’autorité des transports londonienne. Les raisons de cette décision : des défaillances de l'application sur smartphone qui permet de mettre en relation les chauffeurs et les usagers. Le géant américain des VTC compte faire appel.

Publicité

Les autorités britanniques ont détecté plusieurs failles au sein de l'application Uber qui posent de graves problèmes en matière de sécurité.

Des conducteurs sans permis, par exemple, peuvent installer leur photo sur le compte d'autres conducteurs et continuer à rouler dans Londres en toute illégalité. Au moins 14 000 trajets ont été effectués dans ces conditions. Une autre défaillance de la plateforme permet aux conducteurs suspendus par Uber de créer de nouveaux comptes Uber actifs.

Uber est sur la sellette à Londres depuis plusieurs années. En septembre dernier, les autorités ont renouvelé son permis d'exercer pour deux mois seulement en attendant des garanties en matière de sécurité pour les usagers et les chauffeurs. Les autorités le reconnaissent : Uber a bien fait un effort car les passagers peuvent désormais entrer directement avec les services d'urgence à travers l'application, par exemple.

Pour le pionnier des véhicules avec chauffeur, Londres est cruciale. Elle fait partie des cinq villes les plus rentables et représente un quart de ses recettes mondiales. Uber, selon certains observateurs, a perdu des millions de dollars et fait face à la concurrence de sociétés comme Bolt ou Kapten prêtes à prendre la relève.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.